Texas, 1980. Alors qu'il chasse près de la frontière mexicaine, Llewelyn Moss découvre des cadavres, ainsi qu'une malette avec beaucoup de billets. Mais en la prenant, il va se mettre à dos Anton Chigurh, tueur psychopathe engagé pour récupérer l'argent, à l'origine...

Affiche américaine. Paramount Pictures

En 2008, les frères Coen réalisaient No country for old men, adaptation du roman de Cormac McCarthy, avec Josh Brolin, Javier Bardem, Tommy Lee Jones, Woody Harrelson et Kelly MacDonald. Film qui sera sélectionné à Cannes et récoltera 4 Oscars: meilleur second rôle pour Bardem; meilleur réalisateurs et scénario adapté pour les Coen; et meilleur film. Ce film est certainement le plus violent film des frères, depuis Fargo, voire LE plus violent de leurs filmographies. C'est aussi l'un de leurs meilleurs des années 2000.

Paramount Pictures France

No country for old men est du genre contemplatif, le genre à être assez lent, mais en gardant une esthétisme magnifique. On se croirait dans un western, transposé dans les années 80. Ainsi, on voit le Texas avec ses étendues, de façon redoutable et ultra léchée. Moss va essayer de se sauver d'Anton, tueur implacable et complètement barjo, complètement increvable. Lorsque Bardem se remet l'os ou rien que ses expressions faciales et corporelles, on pense au Terminator, tout aussi froid et indestructible.

Paramount Pictures France

Bardem est d'ailleurs excellent dans ce rôle. Autant vous dire que quand il est dans les parrages, vaut mieux partir en courant! Rien que l'ouverture devrait vous convaincre. Brolin est tout aussi bon, dans le rôle du pauvre bonhomme trouvant du pognon et chasser pour cela. De plus, ici pas d'échappatoire: l'happy end n'est pas prêt d'arriver. D'ailleurs, le personnage de Jones montre bien l'effet de cette situation. Il n'y a plus de héros et il commence à sentir la fin de son existence. Le shérif ne sait plus dans quel monde il est. Le titre du livre est tout trouvé: Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme.

Paramount Pictures France

Un western urbain de toute beauté, mais souffrant de sa longueur.