donkey_punch_final_poster_full

genre: horreur (interdit aux - 16 ans)
année: 2007
durée: 1h35

l'histoire: Trois jeunes anglaises rencontrent un groupe de garçons membres de l'équipage d'un yatch. Ceux-ci leur proposent une promenade en mer. Alors que la fête bat son plein, un accident va transformer la soirée en cauchemar.

La critique d'Alice In Oliver:

Avant toute chose, il est nécessaire de définir ce qu'est le donkey punch. Il s'agit d'un acte sexuel barbare qui consiste à prendre sa partenaire par derrière et la frapper sur la nuque au moment précédant l’orgasme.
La violence du coup crée des spasmes musculaires qui augmentent la sensation chez l’homme et la partenaire.

Voilà qui commence bien ! Maintenant, quel est le résultat de cette pellicule horrifique ? Premièrement, Donkey Punch nous vient d'Angleterre, un pays qui nous a réservé quelques bonnes surprises dans le genre horrifique ces dernières années. Par exemple, comment ne pas évoquer Eden Lake ou encore The Children ? Ensuite, Donkey Punch est le premier film d'Oliver Blackburn, le cinéaste ayant déjà sévi en tant que scénariste sur Vinyan.

donkey_P

De bons atouts pour un film d'horreur évidemment attendu au tournant. Le début du film n'est pas sans rappeler Souviens-toi l'été dernier, à la seule différence que l'action se situe au beau milieu de l'océan et que Donkey Punch se démarque par son côté sexy. Ensuite, la violence du film d'Oliver Blackburn est pour le moins déroutante. Attention, SPOILERS !

Trois jeunes femmes rencontrent de beaux garçons. Ces derniers les invitent pour une promenade en mer. Très vite, leur petite fête se transforme en orgie.
Afin d'assouvir leurs fantasmes sexuels, l'un des garçons pratique le donkey punch sur une des jeunes femmes.
Mais évidemment, la partie de fesses en l'air tourne au cauchemar. La jeune femme meurt et nos protagonistes décident de balancer son cadavre en pleine mer.

Donkey_Punch_2008_3

Voilà une décision qui va avoir de nombreuses répercussions sur la suite des événements et entraîner de nombreux conflits entre les différents personnages de l'histoire. La suite ?
Le film s'enfonce alors dans une certaine paranoïa maladive et une succession de meurtres, le propos de Donkey Punch n'étant pas toujours des plus convaincants. En résumé, chaque personnage rejette sa responsabilité sur l'autre.
Toutefois, Donkey Punch se démarque des autres productions de genre en exploitant habilement son décor, à savoir un bateau perdu au beau milieu de nulle part. Mais cela reste insuffisant pour placer le film d'Oliver Blackburn dans le haut du panier.