rite

genre: horreur, épouvante (interdit aux - 12 ans)
année: 2011
durée: 1h55

l'histoire: Michael Kovak, un séminariste sceptique, assiste à des cours d'exorcisme au Vatican. Il rencontre un père peu orthodoxe, le père Lucas, qui lui présente la face sombre de sa foi.

la critique d'Alice In Oliver:

A priori, tout était réuni pour faire du Rite, réalisé par Michael Häfström, une réussite, voire le digne successeur du chef d'oeuvre absolu de William Friedkin, L'Exorciste. Et effectivement, le fait de voir Anthony Hopkins dans la peau d'un prêtre exorciste (voire exorcisé... ceux qui ont vu le film comprendront ma remarque) a le mérite de faire saliver.

Ensuite, le reste du casting est intéressant: Alice Braga, Colin O'Donoghue et Rutger Hauer (dans un rôle secondaire).
Autre point positif: Le Rite s'inspire d'une histoire vraie et se concentre sur des personnages et des thèmes passionnants: la foi, le dogme religieux, la question de la pathologie mentale, le conflit entre la psychiatrie et la religion.

rite_20_2_

Pourtant, malgré ses bonnes intentions, Le Rite reste un navet horrifique, que l'on oubliera très vite, ou que l'on refourguera dans la case poubelle (faites votre choix !). Comme je l'ai déjà souligné, le propos du film de Michael Häfström n'est pas nouveau puisque L'Exorciste, de William Friedkin, avait déjà brassé les mêmes thématiques. Ensuite, quelques productions tenteront d'égaler voire d'imiter le chef d'oeuvre de Friedkin, mais sans jamais retrouver la force de L'Exorciste.

A travers l'histoire d'une jeune adolescente possédée par le démon, William Friedkin avait probablement fait le tour du sujet.
Toutes les productions qui suivront: ersatz, suites, copies avariées ou préquelles ne feront qu'esquisser les thématiques les plus intéressantes de L'Exorciste, en sombrant souvent dans le ridicule.
C'est d'ailleurs le plus gros défaut du Rite.

Rite_film_affiche_poster_01

Là aussi, le film offre son lot de séquences pseudo effrayantes, avec cris, vomis et quelques jurons très cochons.
Malheureusement, Michael Häfström n'est pas William Friedkin et ça se voit ! De ce fait, le Rite devient rapidement lassant et monotone après une petite demie heure de bobine. En résumé, regardez la bande annonce et vous aurez un parfait condensé du film. Le reste tient du pétard mouillé.
Continue ?