Vingt ans après la prise de pouvoir des siths, Dark Vador et l'Empereur règnent toujours sur la galaxie. La Princesse Leia a volé les plans de l'Etoile Noire, repère et arme de l'Empire, et les insère dans le robot R2D2, accompagné du robot C3P0. Ils s'évadent et se retrouvent sur Tatouine, où ils sont vendus au jeune fermier Luke Skywalker. Suite au message, ils partent à la recherche d'Obi Wan Kenobi, jedi s'étant exilé, en vue de sauver la princesse...

Affiche originale. Lucasfilm Ltd.

Pour parler de Star Wars, il faut revenir il y a plus de trente ans. Juste après son American Graffiti, George Lucas veut réaliser un nouveau film de science fiction après l'échec pûrement commercial de THX 1138. La Fox n'y croyait pas du tout et laissera même les produits dérivés à Lucas. Malheureusement pour eux, La guerre des étoiles fera un carton internationnal et reste l'un des plus grands succès du cinéma américain, avec plus de 400 millions de $ de récolté. Le mythe était né. Lucas se fera des couilles en or rien qu'avec cette saga: figurines, déguisements, attraction (Star Tour à Disneyland Paris), VHS, DVD et bientôt Blu Ray, sabre laser en plastique... Rien que de penser à tout cela, la Fox doit s'en mordre les doigts. Ce qui ne l'empêche pas de toucher un pourcentage sur les recettes.

David Prowse. Collection AlloCiné / www.collectionchristophel.fr

On y retrouve Mark Hamill, Carrie Fisher, Harrison Ford (que l'on ne présente plus), David Prowse, James Earle Jones (le futur méchant de Conan le barbare), Alec Guiness, Anthony Daniels, Kenny Baker, Peter Mayhew et Peter Cushing (mythique Sherlock Holmes et partenaire fidèle de Christopher Lee qui apparaîtra lui aussi dans la saga). On est tout de suite happé par l'univers crée par Lucas et les personnages mythiques fusent en pagaille. Luke est un jeune fermier un peu naÏf et élevé par son oncle et sa tante. Suite à la mort de ces derniers tués par des Stormtroopers (séquence assez violente même si on ne voit que ce qu'il reste de la ferme, avec squelette à l'appui), il part en compagnie d'Obi Wan Kenobi, ancien jedi ami de son père, des droÏdes C3P0 (vulgairement rebaptisé Z6P0 en version française) et R2D2 (modifié également en D2R2), du pilote grande gueule Han Solo et le wookie Chewbacca (dit Chewie); pou délivrer la Princesse Leia des griffes de Dark Vador. 

Peter Mayhew, Mark Hamill, Alec Guinness et Harrison Ford. Collection AlloCiné / www.collectionchristophel.fr

Un effet de conte pas déplaisant. Par ailleurs, on voit bel et bien que Lucas ne fait pas que dans l'inédit, loin de là. Il emprunte notamment à Akira Kurosawa (réalisateur des 7 SamouraÏs et dont la Palme d'or Kagemusha sera produite par Lucas justement) et même à Fritz Lang (le design de C3P0 renvoit au robot de Metropolis). Les sabres laser sont mémorables mais changez cela par des épées et ça a le même effet mais avec moins de bzzzzz. Les bruits de l'ensemble du film sont assez bien foutus, crée en grande partie par l'ingénieur du son Ben Burtt, responsable également des sons des robots de Wall-e d'Andrew Stanton. Dark Vador est l'exemple type du méchant. Habillé en noir, il ne faut surtout pas lui tenir tête sous peine d'obtenir une punission redoutable.

David Prowse et Alec Guinness (après trucages). Collection AlloCiné / www.collectionchristophel.fr

Pour ceux qui ont grandit avec la seconde trilogie, c'es aussi l'occasion de voir le dernier duel entre deux amis devenus ennemis, Anakin devenu Vador et Obi Wan. En sachant que c'est le premier duel aux sabres laser de l'histoire. Les acteurs sont tous bons avec une préférence pour Ford, qui obtient l'un des meilleurs rôles de la saga, jouant le plus souvent sur l'humour. La guerre des étoiles (changé grotesquement en Un nouvel espoir pour la resortie en 1997) s'impose comme un fantastique film d'aventure, avec de grands moments de bravoure (l'ouverture, les mésaventures de Luke dans l'Etoile noire, le duel final et la bataille spatiale) et des effets spéciaux de haute volée pour l'époque et que Lucas a largement fait modifié. Le premier volet d'une longue saga s'étendant encore maintenant à cause de la série Clone Wars.

Collection AlloCiné / www.collectionchristophel.fr

La saga Star Wars a commencé avec ce film incontournable.

La critique d'Alice In Oliver:

Inutile de préciser que La Guerre des Etoiles, réalisée par George Lucas en 1977, fait partie des films cultes, et plus largement, des grands classiques du cinéma. La Guerre des Etoiles constitue également le quatrième épisode d'une seconde trilogie. Paradoxalement, c'est le tout premier Star Wars réalisé.
A la base, George Lucas avait pour projet de signer trois trilogies, mais le cinéaste reverra le projet à la baisse, notamment suite à des conditions de tournage épouvantables.

guerre étoiles

Dans un premier temps, George Lucas devra gérer un conflit interminable avec le directeur de la photographie qui ne respectait pas les consignes.
Ensuite, il devra aussi faire face à l'inondation d'un lac tunisien alors qu'il n'avait pas plu depuis plusieurs décennies.
Suite à la Guerre des Etoiles, le cinéaste s'arrêtera quelques temps pour surmenage et confiera la réalisation des deux épisodes suivants à Irvin Kershner et Richard Marquand (L'Empire contre-attaque et le Retour du Jedi).

D'entrée de jeu, George Lucas annonce la couleur d'une trilogie appelée à devenir culte. "Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine..." A partir de là, le réalisateur nous entraîne dans une guerre intergalactique aux enjeux complexes mais tout à fait compréhensibles.
Pour cela, il est nécessaire de rappeler l'histoire. Attention, SPOILERS !

guerre-des-diapo-1

La princesse Leia (Carrie Fisher) a réussi à dérober les plans de l'Etoile Noire, une arme de destruction massive commandée par le Grand Moff Tarkin (Peter Cushing) et capable d'annihiler une planète.
Malheureusement, la princesse est faite prisonnière par Dark Vador mais confie les plans secrets à deux androïdes, R2-D2 et C-3PO.

Les deux robots parviennent à s'échapper et atterrissent sur la planète Tatooine. Sur place, ils sont capturés par les Jawas et sont achetés par Luke Skywalker. En réparant R2-D2, Luke découvre le message laissé par Leia, qui demande l'aide d'un certain Obi-Wan Kenobi. Luke ne le sait pas encore, mais il va devoir affronter l'Empire et sauver la galaxie d'un destin funeste.

guerre-des-etoiles-1977-66-g

Lorsque la 20th Century Fox sort la Guerre des Etoiles, il n'est pas encore question de signer une trilogie. De ce fait, le long-métrage de George Lucas constitue une histoire à part entière et conçue pour un seul et unique film.
Mais évidemment, le succès de la Guerre des Etoiles (le véritable titre étant Star Wars Episode 4: Un Nouvel Espoir) dépassera largement les espérances et fera naître un nouveau phénomène, les aventures de Luke Skywalker passionnant le monde entier.

En vérité, le film doit beaucoup à sa richesse visuelle. Premièrement, dès son introduction, le film nous propose une guerre spatiale et nous transporte dans un autre univers, composé d'extraterrestres difformes, de personnages loufoques et de guerriers mystérieux. 
Ensuite, La Guerre des Etoiles peut également s'appuyer sur une bande originale monstrueuse (et le mot est faible) composée par John Williams, qui donne à la fois une tonalité dramatique et épique à cette aventure.
Enfin, et c'est surtout sa qualité principale, la Guerre des Etoiles peut compter sur des personnages terriblement humains et à la recherche de leur destin.

guerre-des-etoiles-1977-3232-125417343

C'est le cas de Luke Skywalker (Mark Hamill), un jeune homme appelé à devenir un grand pilote. Mais un autre destin l'attend.
A partir de là, le film propose un voyage initiatique durant lequel Skywalker devra commencer à maîtriser la force pour vaincre les forces du mal.
Pour cela, il est guidé par Obi Wan-Kenobi, un jedi et un être spirituel. Mais Luke devra aussi s'appuyer sur d'autres alliés de poids, notamment Han Solo (Harrison Ford), un pilote renommé mais surtout intéressé par l'argent.
En dehors du personnage principal, la Guerre des Etoiles se concentre également sur des seconds rôles intéressants, eux aussi déchirés par leur passé et leurs propres cicatrices.

Enfin, le film mélange habilement science fiction, space opera, heroïc fantasy et film de samouraï. Par exemple, les duels au sabre laser sont clairement influencés par les batailles du film Les Sept Samouraïs, d'Akira Kurosawa.
C'est donc cet habile mélange qui explique l'énorme succès du film, le meilleur des deux trilogies confondues, après L'Empire Contre Attaque.