Luke, Han Solo, Leia, C3P0, R2D2 et Chewbacca sont sur une planète glacée, ou ils sont pris d'assaut par l'Empire. En fuyant, il décide de se séparer: Luke et R2D2 partent sur Dagoba, retrouver une vieille connaissance d'Obi Wan; tandis que Solo et les autres vont sur la Cité des nuages...

Affiche originale. Lucasfilm Ltd.

Suite au succès de La guerre des étoiles, George Lucas décide d'écrire une suite. Ce ne sera pas lui qui la réalisera, mais Irvin Kershner. Mark Hamill, Carrie Fisher, Harrison Ford, David Prowse, James Earle Jones, Anthony Daniels, Kenny Baker, Peter Mayhew rempilent; tandis que Billy Dee Williams, Frank Oz et Ian McDiarmid s'ajoutent. L'empire contre attaque fera un nouveau carton et est considéré comme l'une des meilleurs suites de tout les temps, voire le meilleur Star Wars. Bizarrement ce n'est pas mon cas, malgré qu'il soit excellent.

Collection AlloCiné / www.collectionchristophel.fr

Dès le début, on est emporté par le film. En un rien de temps, on voit un Yéti prêt à tout pour bouffer Luke; et une bataille de AT-AT monumentale. Mais surtout, on fait la connaissance d'un certain maître Yoda, dernier jedi encore vivant, interprété vocalement par Frank Oz et joué par une marrionette. Un personnage mythique et qui aidera Luke a trouvé la force. En fait, L'empire contre attaque est un peu un film initiatique. Je dis bien un peu, parce que l'empire contre attaque vraiment.

Mark Hamill. Collection AlloCiné / www.collectionchristophel.fr

Ainsi Dark Vador est plus machiavélique que jamais, emprisonnant nos amis, allant jusqu'à faire fondre notre Han Solo favori (Ford ne voulait pas jouer dans le suivant, au départ, d'ou cette solution) et couper la main de Luke, sous cette phrase mythique "Je suis ton père". Quand on connaît la prélogie, ça peut paraître normal, mais à l'époque, comme celui qui ne regarde que la trilogie originale, cela fait un choc. Ce 5ème volet s'impose comme un film plein de rebondissements et ou les méchants finissent par gagner.

David Prowse. Collection AlloCiné / www.collectionchristophel.fr

Un nouvel épisode anthologique, pleins de rebondissements en tout genre.

La critique d'Alice In Oliver:

Suite à l'énorme succès de la Guerre des Etoiles, George Lucas décide logiquement de donner une suite aux aventures de Luke Skywalker.
Epuisé par le tournage du précédent volet, George Lucas confie la réalisation à Irvin Kershner, mais participe activement à la production et à la mise en scène du film. Au niveau de sa tonalité, Star Wars Episode 5: L'Empire Contre-Attaque se veut très différent du premier.

Cette fois, la naïveté laisse place à une atmosphère beaucoup plus noire et pessimiste. Certes, les rebelles, menés par Luke Skywalker, ont détruit l'Etoile Noire. Mais l'Empire est loin d'avoir abandonné ses projets.
Quant à Luke Skywalker, il part dans le système de Dagobah afin de recevoir l'enseignement Jedi de maître Yoda.

Cette nouvelle formation est l'une des trames principales de l'histoire et va être mise à rude épreuve, l'Empire et Dark Vador cherchant à réduire à néant la résistance. C'est d'ailleurs le début du film, qui s'ouvre sur une séquence de guerre spectaculaire, les rebelles recevant une sévère déculottée.
Les enjeux dramatiques sont donc importants et ce second épisode contient un certain nombre de révélations qui vont déterminer le sort de l'univers.

L'Empire Contre-Attaque a donc une vraie tonalité dramatique. C'est l'épisode préféré des fans de la saga. A sa sortie, le long-métrage sera salué par la critique, qui le classe parmi les huit meilleurs films de tous les temps.
Avec ce nouveau chapitre, la franchise Star Wars prend une nouvelle dimension. Irvin Kirshner et George Lucas accentuent davantage la psychologie des personnages.

Luke Skywalker passe d'un petit pilote de vaisseau spatial à un apprenti Jedi. La maîtrise de la Force lui demande d'effectuer un choix important entre le bien et le mal, entre la sagesse et la passion, entre son courage et sa volonté de dépasser ses propres limites. Ensuite, le film introduit un nouveau personnage, donc, Yoda, chargé d'enseigner son art à son nouvel élève. L'enjeu est de taille, le danger principal étant que Luke cède à la tentation du mal, comme le fit jadis un certain Dark Vador.

Dans ce cinquième opus, le chevalier noir dévoile enfin sa véritable identité, le film prenant alors une vraie dimension shakespearienne.
Promis, je n'en dis pas plus ! Inutile de revenir sur les nombreuses séquences d'anthologie. Doté d'un plus grand budget que la Guerre des Etoiles, L'Empire Contre-Attaque met le paquet sur les effets spéciaux et visuels, à grand renfort de maquettes. Le film est donc un véritable régal, supérieur à son modèle en tous points. C'est indéniablement le meilleur épisode de la saga.