Tony Stark est un multimilliardaire vendant des armes, pour l'armée américaine. Lors d'un de ses voyages au Moyen Orient, son convoi est attaqué et il se fait kidnapper par des terroristes. Stark réussit à se libérer, avec un exo squelette qu'il a construit. Il décide alors de combattre le mal, sous l'armure d'Iron Man...

Affiche teaser américaine. Marvel Films

En 2008, Iron Man de Jon Favreau était la première production Marvel Studios. Co-financé par la Paramount, le pari était risqué. Bien que fort connu, il y a toujours un risque que ça ne marche pas. Au box office, le film rapportera plus de 400 millions de $, rien que sur le sol américain, faisant de lui l'un des plus gros cartons de 2008. C'était sans compter sur The Dark Knight. On y retrouve Robert Downey Jr (bien que revenant dans le cinéma indépendant, ce film le remettra vraiment dans les starding blocks), Gwyneth Paltrow (elle aussi, assez oublié pendant un moment), Terrence Howard ou encore Jeff Bridges. Un casting assez solide et qui a plu aux fans. Surtout sur Downey Jr.

Robert Downey Jr.. SND

Il faut dire que l'acteur s'est totalement investit dans son rôle, faisant son show (Stark est quand même un sacré égocentrique), restant crédible et finalement en fait un personnage sympathique, malgré ses faits d'armes. Je reprocherais que la boisson n'ait pas fait son apparition. Pourtant, malgré que l'on dira que le film doit être tous public, le comic book le montrait à de nombreuses reprises, faisant de Stark, un personnage suicidaire et dépressif. Je ne reviendrais pas sur les autres acteurs, assez bons dans l'ensemble. On notera aussi le clin d'oeil obligatoire de Stan Lee, ici représenté en sorte d'Hugh Hefner!

SND

Si le film se laisse voir agréablement et est fort sympathique, on notera, tout de même, une certaine longueur. Ainsi, on mettra une bonne cinquantaine de minutes sur 1h30 environ, pour que Stark se sorte de sa caverne. Ce qui est bien trop long. Finalement, on aura droit à peu de scènes d'action, dont la bande annonce nous en mettait l'eau à la bouche. Ces dernières sont d'ailleurs bien foutues, notamment celle ou Iron Man sauve des otages. L'armure est d'ailleurs d'une beauté incroyable. Restant fidèle le plus possible à l'original, tout en lui donnant une touche de modernité (qui n'est pas de refus), l'exosquelette est fantastique.

Robert Downey Jr.. SND

A noter qu'à l'ouverture, on aura droit au Back in black d'AC/DC en pleine tronche, pour notre plus grand plaisir. Restait jusqu'à la fin du générique, pour apercevoir une conversation entre Stark et Nick Fury. Ce dernier est très connu des fans (dont moi) de la série Ultimates, ou il officie comme directeur du SHIELD. Ce qu'il est aussi ici. Cette mini conversation finit sur le projet Vengeurs, soit l'équipe composé notamment d'Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, et autres. Ce qui a alimentait le buzz, autour du film Avengers, auquel s'occupe actuellement Joss Whedon (créateur de Buffy, Firefly et Dollhouse), pour 2012. Mais j'y reviendrais plus tard.

SND

Un bon film de super héros, mais qui patit par sa longueur.

La critique d'Alice In Oliver:

Evidemment, l'adaptation du célèbre super héros robotique de chez Marvel est attendue au tournant. Finalement, après moult hésitations, c'est Jon Favreau qui est choisi pour signer le premier Iron Man en 2008, en sachant qu'il réalisera également le second chapitre. Voilà un nom qui a le mérite de faire peur, d'autant plus que Jon Favreau est responsable d'un certain Zathura, une aventure spatiale.

Toutefois, Jon Favreau se veut fidèle à l'esprit du comics original et s'entoure d'un casting haut en couleurs: Robert Downey Jr, Gwyneth Paltrow, Terrence Howard, Jeff Bridges et Samuel L. Jackson. Iron Man intervient après une triste année 2007 en matière de super héros. Comment ne pas évoquer les cas pathologiques de Ghost Rider et de Spiderman 3 ?

Contre toute attente, Jon Favreau maîtrise plutôt bien son sujet et prend le temps de planter le décor et ses personnages.
Le réalisateur insiste largement sur la genèse de l'armure et l'histoire de Tony Stark, un milliardaire qui a fait fortune dans l'armement, et prisonnier de méchants terroristes. Certes, Iron Man ne manque pas d'humour.

Malheureusement, le film est un peu long à se mettre en place. Il faudra donc s'armer de patience avant de voir Iron Man en action.
Toutefois, Jon Favreau délivre quelques séquences spectaculaires. Au final, Iron Man laisse un sentiment un peu mitigé.
Oui, clairement, cette adaptation est fidèle à l'esprit du comics.

Cependant, Jon Favreau n'exploite pas toujours son super héros à sa juste mesure. Ensuite, le film pâtit de certaines longueurs.
Enfin, Robert Downey Jr ne livre pas non plus une grande prestation et se contente de cabotiner. Bref, pas de quoi s'emballer devant ce blockbuster qui remplit toutefois son office, à savoir une adaptation plus que correcte mais franchement surestimée.