Un mutant téléporteur commet un attentat à la Maison Blanche.William Stryker, militaire fervent participant à la lutte contre les mutants, est chargé de s'occuper de l'affaire et compte bien s'occuper de l'Institut de Charles Xavier...

Après le succès d'un premier film brouillon mais toutefois divertissant, Bryan Singer réitère avec les acteurs d'origine (Hugh Jackman, James Marsden, Patrick Stewart, Ian McKellen, Famke Jannsen, Halle Berry, Anna Paquin, Shawn Ashmore, Rebecca Romijn et Bruce Davison), sauf Tyler Mane et Ray Park, à savoir Dents de Sabre et le Crapaud, logiquement morts dans le premier, tout en rajoutant de nouveaux acteurs et personnages. On retrouve Brian Cox, Alan Cumming, Kelly Hu, Aaron Stanford et Daniel Cudmore en Colossus. A noter que l'on peut aussi apercevoir Kitty Pride aka Shadowcat, ainsi que Gambit... dans les fichiers de Striker! Un petit clin d'oeil dont on connaîtra malheureusement la consistance dans le futur ramassis de merde qu'est Wolverine. Singer ayant déjà installé ses personnages principaux, il peut le faire tranquillement avec les autres. Autant dire que cela marche du tonnerre.

James Marsden. UFD

Et ça marche. Tous les nouveaux mutants sont interessants, même les plus courts. Diablo est un téléporteur ayant été manipulé pour comettre un attentat par William Stryker, un militaire dont le fils, un mutant télépathe, est devenu complètement fou suite à son passage chez Charles Xavier. L'occasion rêvée pour partir à la chasse aux mutants, cette race surdéveloppée menaçant soi-disant le monde. Pyro est un jeune obstiné dont le ralliement à Magneto n'est pas vraiment étonnant. Quand Lady Deastryker, elle est le pendant féminin de ce cher Wolverine. Bien avant son spin-off, Singer tient à éclaircir une nouvelle fois ce personnage tourmenté. On savait déjà qu'il avait subi une expérience, on sait maintenant par qui et pourquoi. Le message sur le racisme est encore plus présent, ce qui donne un certain renfort émotionnel.  

Shawn Ashmore, Hugh Jackman, Aaron Stanford et Anna Paquin. UFD

Singer a aussi le mérite de nous sortir un final incroyable et aussi puissant que celui de The Dark Knight. Un retournement de situation impayable, permettant ainsi de donner quelques pistes pour le troisième volet que devait initialement faire le réalisateur avant de se faire virer. Décidemment quand la Fox ne veut pas. En tous cas, ils seront bien content de le reprendre pour produire First Class et Dr House. Ce volet a aussi des scènes incontournables avec l'attentat de départ montrant les prouesses de l'homme bleu; l'attaque de l'avion ainsi que de l'école avec un Wolverine plus sauvage que jamais; et le passage dans la maison particulièrement chaotique. Inutile de dire que ce X2 est encore meilleur que son prédescesseur et réussit à encore mieux exploiter les thématiques de la saga comme les personnages.

Kelly Hu. UFD

X Men 2 s'impose non seulement comme supérieur au premier, mais aussi comme l'une des meilleures adaptations de comics.

La critique d'Alice In Oliver:

La sortie du premier X-Men au cinéma avait attisé la méfiance des fans hardcore du comics. Clairement, Bryan Singer n'avait pas intérêt à se louper sur cette première aventure. Non seulement, Bryan Singer a ravi les fans de la première heure mais a également conquis le coeur du grand public.
Le cinéaste réalise donc la suite logique, donc, X-Men 2, trois ans plus tard, en 2003.

x_men_2__1_

Après avoir parfaitement introduit les différents mutants et les enjeux qui les entourent, il faut désormais confirmer et signer une suite qui exploite les pouvoirs des personnages à leur juste mesure.
Clairement, X-Men 2 est une suite ambitieuse et riche en rebondissements. Que les fans se rassurent: on retrouve l'esprit du comics d'origine.

En même temps, Bryan Singer est un amoureux de la bande dessinée et tient à en respecter l'esprit et les grandes lignes.
On retrouve donc l'équipe au grand complet: Hugh Jackman, Ian McKellen, Halle Berry, Anna Paquin, Famke Janssen, Patrick Stewart, James Marsden, Rebecca Romijn-Stamos et Brian Cox.

Mieux encore, X-Men 2 se révèle supérieur à son prédécesseur, un fait suffisamment rare pour mériter d'être souligné.
Cette fois-ci, la situation devient grave pour l'équipe du Professeur Xavier. Un mutant, Diablo, commet un attentat à la Maison Blanche.
Le Pr Xavier mène sa petite enquête. Evidemment, un tel acte menace l'intégration de nos chers petits mutants, toujours en quête de reconnaissance.

Xavier découvre alors que l'esprit de Diablo était manipulé par un mutant très puissant et doté de grands pouvoirs télékinésiques.
Son enquête le mène sur la piste de Stryker, un militaire qui a une revanche à prendre sur les mutants, et qui semble en savoir long sur le passé de Wolverine.

x-men-2

De son côté, Magneto parvient à s'échapper de sa cellule capitonnée et profite de la situation pour faire triompher la cause des mutants.
L'heure est à la révolte. Les deux écoles (celle de Xavier et celle de Magneto) s'affrontent, le prix étant celui de la paix entre les mutants et les êtres humains normaux.
L'air de rien, ce nouvel épisode brasse des thématiques passionnantes.

Encore une fois, Xavier et les siens doivent subir le regard d'une société hostile et intolérante. La mutation, nouvelle évolution de l'homme moderne, fait débat dans une Amérique toujours aussi puritaine.
Certains pensent qu'elle pourrait représenter un danger pour l'espèce humaine. Sur ce dernier point, Bryan Singer nous invite parfois au bal des horreurs, à travers de nouveaux mutants rejetés par leur propre famille.

Vous l'avez donc compris: les enjeux et les rebondissements de cette suite sont nombreux et parfois un peu complexes.
Dans l'ensemble, X-Men 2 reste une excellente suite, même si on note ici et là quelques maladresses. Le scénario est parfois un peu brouillon.
Mais ne boudons pas notre plaisir, X-Men 2 peut se targuer d'appartenir aux meilleurs films de super héros de ces 10 dernières années.
Ensuite, ce second volet peut s'appuyer sur quelques séquences spectaculaires.