Billy et Kate résident maintenant à New York et travaillent pour une très grande multinationnale. Cette dernière finit par s'approprier le magasin du vieil asiatique, maître de Gizmo et finit par s'approprier le petit mogwai. Malheureusement pour Billy, rien ne va se passer comme prévu et les Gremlins vont réapparaître...

A la fin des années 80, la Warner veut à tout prix une suite à l'un de leurs grands succès de la décennie, Gremlins. Pour cela, ils appelent Joe Dante, alors en mauvaise posture dû aux échecs successifs d'Explorers, L'aventure intérieure et Les banlieusards. Sauf que le studio ne s'attendait pas à un tel ovni! Gremlins 2: La nouvelle génération sortira en 1990 et n'aura pas le succès attendu. On retrouve certains acteurs du premier, comme Zach Galligan, Phoebe Cates, Dick Miller (acteur fétiche de Dante) et Jackie Joseph; ainsi que Christopher Lee, Robert Prosky, Robert Picardo, John Glover et Haviland Morris. A noter que Richard Darbois prête sa voix à l'un des Gremlins.

Gremlins 2, la nouvelle génération

Le film est toujours scénarisé par Chris Columbus et produit par Steven Spielberg. Si le premier volet était une comédie horrifique (Dante n'y aller pas de mains mortes et pour notre plus grand plaisir) particulièrement fendarde; sa suite se fout complètement des conventions. Que ce soit les passages improbables de Bugs Bunny et Daffy Duck en générique de début et de fin; ou la coupe en milieu de film, avec un Hulk Hogan s'engueulant avec les créatures pour remettre le film! Mais Joe Dante continue de plus belle, avec tout un tas de délire en tous genre.

Gremlins 2, la nouvelle génération

Ainsi, il créé de nouvelles races de Gremlins. Une sorte de chauve souris (qui sortira du bâtiment avec le logo de Batman); une araignée; une autre se retrouve avec des légumes à chaque éternuement; une Gremlins femelle, qui s'amourache de Picardo (jusqu'à aller au mariage!); et surtout le Gremlins intellligent. Le talent de doubleur de Darbois se révèle totalement hilarant et son passage à la télé est tout simplement excellent. Un bestiaire totalement improbable, qui sert l'énorme bordel qu'est cette suite. Car oui, Gremlins 2 en est un beau et dans toute sa splendeur.

Dante s'est amusé au possible, si bien qu'il donne lieu à un formidable grand n'importe quoi, tout en gardant l'esprit du premier film. Peut être un peu moins bonne que le premier épisode, mais une suite qui se tient bien. Les acteurs s'en sortent bien, mais inutile de dire que les Gremlins sont toujours les stars. On aimera également les apparitions de l'incontournable Christopher Lee, parodiant plus ou moins son personnage de méchant, en incarnant un scientifique assez sévère. On admirera également la parodie envers l'armée dans le final, débarquant après la bataille.

Une suite complètement timbrée, mais hilarante au possible.

La critique d'Alice In Oliver:

Six ans après l'énorme succès du premier Gremlins, Joe Dante décide de reprendre à nouveau les hostilités avec Gremlins 2: la nouvelle génération.
On retrouve donc les mêmes acteurs, à savoir Zach Galligan et Phoebe Cates. Viennent s'ajouter Christopher Lee, Robert Prosky et Dick Miller.
Joe Dante sait qu'il ne peut plus jouer sur l'effet de surprise.

Le cinéaste décide d'améliorer ses créatures, toujours aussi déjantées. L'histoire est évidemment de facture classique.
A nouveau Gizmo est plongé dans l'eau et donne naissance à une nouvelle génération de mogwai dans un building.
Joe Dante varie les plaisirs avec plusieurs types de gremlins: gremlins chauve-souris, gremlins araignée, gremlins végétal, gremlins intelligent et même une gremlins femelle et terriblement attirante.

Vous l'avez donc compris: avec Gremlins 2, Joe Dante poursuit la carte de la comédie horrifique et nous invite aux bal des excentricités des créatures.
Joe Dante multiplie également les clins d'oeil et les références: Rambo 2, E.T. L'extraterrestre, Batman ou encore Le fantôme de l'opéra, pour ne citer que ceux-là. Au niveau de la tonalité, Gremlins 2 se veut plus féroce que son modèle.

Joe Dante confère une nouvelle dimension à ses créatures, chacune ayant désormais une personnalité. C'est la grande différence avec le premier film.
Dans le premier Gremlins, les monstres constituaient un groupe uniforme. Dans Gremlins 2, les mogwai prennent leur indépendance.
Pire encore, elles ont bien l'intention d'envahir la ville de New York.

Après la banlieue, Joe Dante s'attaque à la grande ville, aux laboratoires et aux multinationales. Certes, on se surprend à rire très souvent dans cette suite loufoque, qui assume totalement son côté déjanté.
Oui, Gremlins 2 se révèle assez fun et délirant sur la longueur. Toutefois, cette suite est tellement excessive qu'elle finit un peu par lasser, voire dérouter.

Fini le conte de Noël et le côté fantastique du premier, deux aspects qui faisaient en grande parti le charme du premier volet.
Gremlins 2 n'est qu'une succession de références et de gags potaches. Mais ne boudons pas notre plaisir, Gremlins 2: la nouvelle génération reste tout de même une suite honorable et recommandable, dans la logique de son prédécesseur.