19 novembre 2011

Mauvaise charcuterie

genre: horreur, gore (interdit aux - 16 ans)année: 2009durée: 1h30 l'histoire: L'agent spécial Strahm est mort et Hoffman s'impose comme le digne successeur de Jigsaw. Mais le FBI se rapproche de plus en plus dangereusement de lui. la critique d'Alice In Oliver: Visiblement, la saga Saw tient son concept depuis le troisième épisode, à savoir l'accumulation de tortures se déroulant dans un gigantesque garage, sorte de Luna Park de la terreur. Chaque nouveau volet commence donc par une torture sadique et grotesque, la saga ayant... [Lire la suite]

19 novembre 2011

Vous pensiez vraiment que c'était fini ?

genre: horreur, gore (interdit aux - 16 ans)année: 2008durée: 1h30 l'histoire: Il semble que Hoffman soit le seul héritier de Jigsaw. Mais lorsque son secret risque d'être découvert, il n'a plus le droit à l'erreur et doit éliminer chaque menace. la critique d'Alice In Oliver: Il est toujours amusant de voir à quel point le scénario de chaque nouvel épisode de la saga est confiné dans le plus secret.Chaque année, un nouveau chapitre de la saga Saw pointe le bout de son nez, la bande annonce révélant peu d'éléments sur... [Lire la suite]
19 novembre 2011

L'heure de la vengeance a sonné

1988. Oh Dae-soo va fêter l'anniverssaire de sa fille quand il se fait kidnappé. 15 ans plus tard, il se voit libérer sans aucune raison. Son bourreau va alors lui proposer un jeu de piste, qui le mènera à la vérité... En 2004, Old Boy a donné un sacré électrochoc à la Croisette, alors présidée par Quentin Tarantino. Pourtant, le film de Park Chan Wook ne récoltera que le Grand Prix face à Fahrenheit 9/11. Le succès de ce film donnera lieu à une véritable explosion du cinéma coréen, faisant augmenté l'intérêt des occidentaux... [Lire la suite]
19 novembre 2011

Imaginez deux hommes dans le chaos des Khmers rouges

Une équipe de reporters débarquent au Cambodge en plein conflit avec les Khmers rouges. Quand leur traducteur-journaliste ne peut avoir de visa pour partir aux Etats Unis, l'un des journalistes fera tout pour le retrouver... Roland Joffé est un réalisateur on-ne-peut-plus inégal et souvent cantonné à trois films ayant marqué les années 80 et le début des années 90: La déchirure, Mission et La cité de la joie. Il essayera de se renouveller avec l'adaptation invraissemblable de Super Mario Bros (tellement fier qu'il s'est discrédité... [Lire la suite]