24 novembre 2011

Seule leur mère peut les différencier

genre: comédieannée: 1988durée: 1h45 l'histoire: Deux frères jumeaux complètement différents aussi bien du point de vue physique que moral, issus d'une expérience génétique, se retrouvent à l'âge adulte et deviennent inséparables. Julius est l'homme parfait tandis que Vincent est le reste de l'expérience. la critique d'Alice In Oliver: Certes, Arnold Schwarzenegger a connu la gloire et la célébrité dans les années 80 via quelques films cultes et références cinématographiques.Conan le Barbare et Terminator, pour ne citer que... [Lire la suite]

24 novembre 2011

" Où il est passé mon pendu ?"

genre: comédieannée: 1966durée: 1h45 l'histoire: Fantômas revient avec une nouvelle idée: imposer aux riches le droit de vivre. Débarqués en Ecosse, le commissaire Juve, Fandor et sa fiancée ont pour mission d'attraper Fantômas. Dans un château hanté, Juve est lui-même victime de l'humour macabre de Fantômas. la critique d'Alice In Oliver: Fantômas contre Scotland Yard, réalisé par André Hunebelle en 1966, est le troisième et dernier volet de la saga Fantômas.C'est aussi l'épisode le plus débile de la trilogie ! Au fur et à... [Lire la suite]
24 novembre 2011

Moi, j'aime surtout les filles aux yeux verts, c'est plus exotique

Jack Burton est un camionneur, un peu frimeur sur les bords. Mais lorsqu'il accompagne son ami Wang Chi, à l'aéroport, la fiancée de ce dernier se fait enlever par un gang... En 1986, John Carpenter signait Les aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin (oula!) ou plus simplement Big Trouble in Little China en VO (déjà plus sobre). Un film au potentiel énorme et une grosse production de la Fox, qui se ramassera au box office. C'est d'ailleurs à cause de ça, que Carpenter fera des films beaucoup plus indépendants et moins... [Lire la suite]
24 novembre 2011

Bouse sur Compostelle

Trois frères et soeur partent pour un pélerinage à St Jacques de Compostelle avec un groupe dans le but de toucher l'héritage de leur mère... Oh le beau film qui pue! Tel est la description à peine excessive pour débuter cette critique et qui annonce la couleur (je vous aide: M_ _ _ _ N). Colline Serreau est le genre de réalisatrice française connue pour un seul film et pas de grande qualité à savoir Trois hommes et un couffin. Elle essayera vainement de donner suite à son film baptisé 18 ans après (on prend les... [Lire la suite]