John Hammond a trouvé comment recréer des dinosaures, avec du sang de moustiques. Fier de sa découverte, il décide de faire venir des spécialistes et financiers, dans Jurassic Park. Mais lors du passage devant le Tyronausaurus Rex, les ennuis commencent...

jurassic_park-affiche

En 1993, Steven Spielberg réalise Jurassic Park, un film à grand spectacle, d'après un livre du regretté Michael Crichton, avec Sam Neill, Laura Dern, Jeff Goldblum, Richard Attenborough, Wayne Knight et Samuel L Jackson. Un film qui fera un énorme carton autour du monde, générant plus de 900 millions de $ dans le monde. Il aura droit aussi à 3 Oscars (dont meilleurs effets visuels).

Un film qui aura un très grand impact, sur les effets spéciaux. Ainsi les dinosaures sont un parfait mélange d'animatronique et d'images de synthèse. Ce qui fait, que les créatures ont l'air incroyablement réaliste. Une innovation de plus pour Stan Winston (génie des SFX, décédé il y a quelques années), déjà responsable des mémorables SFX de Terminator 2.

Si le scénario se permet quelques excentricités (on retiendra le fameux sang de moustique, qui ne permet pas de cloner des dinosaures; ou Goldblum en scientifique un peu zinzin), mais dans l'ensemble Jurassic Park est un très bon divertissement. Les acteurs se prennent très vite au jeu et sont excellents. De plus, les apparitions des dinos (le T Rex qui défonce la bagnole des jeunes, à dû remuer bons nombres de spectateurs, à sa sortie) sont parfois, menaçantes comme jamais.

Un incroyable divertissement avec des dinos remarquables.

La critique d'Alice In Oliver:

Jurassic Park, réalisé par Steven Spielberg en 1993, est l'adaptation d'un roman éponyme de Michael Crichton.
En vérité, Jurassic Park est le résultat d'un travail acharné et de longue haleine, fruit de la collaboration entre Steven Spielberg et Michael Crichton.
Tout commence en 1990. Steven Spielberg découvre le roman de Crichton. Passionné par dinosaures et fan du Monde Perdu, l'un des tous premiers films avec des créatures préhistoriques, Steven Spielberg souhaite réaliser une adaptation digne de nom.

Toutefois, pour des raison budgétaires, le film ne reprend que certains éléments du roman. Ensuite, pour les effets spéciaux, Steven Spielberg fait appel à Stan Winston et à Phil Tippett pour créer des dinosaures en animatroniques.
Pour d'autres séquences, Steven Spielberg devra employer le procédé numérique et l'animation en images de synthèse.

Afin d'assurer la promotion du film, Steven Spielberg réalise plusieurs petits documentaires sur les dinosaures.
La sortie de Jurassic Park est également accompagnée de nombreux produits dérivés. Les enjeux commerciaux sont donc importants.
D'ailleurs, sur ce dernier point, le film ne s'en cache même pas, n'hésitant pas à faire sa propre pub dans le film, via une courte séquence montrant quelques figurines et des jouets représentant des dinosaures.

Au niveau de son casting, Jurassic Park réunit Sam Neill, Jeff Goldblum, Laura Dern,Richard Attenborough, Ariana Richards, Joseph Mazzello, Samuel L. Jackson, Wayne Knight, Martin Ferrero et Bob Peck.
Plus qu'un simple film de dinosaures et un hommage au Monde Perdu, Jurassic Park a carrément pour ambition de révolutionner le genre.

Le scénario est de facture classique. Attention, SPOILERS ! Richissime et patron d’une société, John Hammond a réussi grâce au clonage à donner la vie à des dinosaures disparus depuis des millions d’années.
Alors qu’il fait visiter son Jurassic Park, sorte de zoo gigantesque, à un groupe d’experts accompagné de ses petits-enfants, un de ses employés tente de voler des embryons et provoque la coupure du système de sécurité, laissant seuls face aux dinosaures Hammond et ses visiteurs.

Steven Spielberg prend son temps pour planter le décor et ses personnages. Aussi faudra-t-il s'armer d'un peu de patience pour voir le premier dinosaure à l'écran. Sur ce dernier point, Steven Spielberg tient absolument à impressionner le spectateur en conférant aux créatures un aspect qui soit le plus réaliste possible.
Impossible de ne pas rester bouche bée devant les effets spéciaux. A cela, rajoutez une bande sonore assurée par les soins de John Williams, et vous obtenez un petit classique du genre aventure fantastique.

D'ailleurs, Steven Spielberg cherche à tromper son monde via un scénario plus fûté qu'il n'y paraît. La première partie du film nous laisse croire à une plongée fabuleuse dans l'univers du parc jurassique. Pourtant, dans la seconde partie, le film prend un autre tournant, Jurassic Park devenant une sorte de survival dans une jungle préhistorique et austère. Evidemment, les dinosaures ont une place prépondérante.
Steven Spielberg leur confère une dimension de mastodonte écrasant tout sur leur passage et capable d'annihiler l'espèce humaine.

Finalement, ce sont les hommes qui deviennent les chassés et le gibier potentiel d'une nature devenue terriblement hostile.
Sur ce dernier point, la grande star du film, c'est évidemment le T-Rex, un prédateur redoutable et redouté de tous.
Avec Jurassic Park, Steven Spielberg arrive donc à marier le blockbuster familial à un scénario qui tient parfaitement la route.
Ce premier épisode sera suivi par deux nouveaux volets, un quatrième opus étant annoncé depuis quelques années mais n'a pas vraiment été confirmé.