avare-1793-38216637

genre: comédie
année: 1980
durée: 2 heures

L'histoire: Harpagon, un riche veuf, vit avec ses enfants, Cléante et Elise. Avare à l'extrême, il a enterré dans son jardin une cassette pleine d'or et soupçonne en permanence son entourage de vouloir la lui voler. Il souhaite que ses enfants réalisent deux beaux mariages d'argent et, pour lui-même de secondes noces qui devra ne rien lui coûter.

la critique d'Alice In Oliver:

L'Avare, réalisé par Jean Girault et Louis de Funès en 1980, est évidemment l'adaptation d'une pièce homonyme de Molière.
Fan de théâtre, l'acteur comique décide de transposer la pièce dans une version cinéma. Victime d'un double infarctus en 1975, Louis de Funès ne peut plus prendre le risque de monter sur les planches.

avare-1980-1793-472431725

Il tient absolument à ce que le film soit fidèle à l'oeuvre d'origine et qu'aucune réplique ne soit coupée. C'est pourtant le cas.
Toutefois, dans l'ensemble, cette version cinéma reste très fidèle à son modèle et réunit un casting de qualité: Claude Gensac, Michel Galabru, Bernard Menez, Guy Grosso et Michel Modo.

Louis de Funès retrouve donc des acteurs qu'il connaît bien pour avoir joué avec eux dans plusieurs films, notamment dans la saga du Gendarme.
Ensuite, avec l'Avare, Louis de Funès trouve un personnage à sa mesure, Harpagon, un riche veuf, obsédé par sa cassette pleine d'argent et enterrée dans son jardin. Il soupçonne perpétuellement son entourage de vouloir la lui voler.

avare

Harpagon est un homme odieux, obsessionnel, manipulateur, hystérique, paranoïaque, égocentrique, colérique et évidemment, avare jusqu'à l'extrême. C'est presque le portrait d'un psychotique qui est établi dans le film (et également dans la pièce), Harpagon allant jusqu'à se soupçonner lui-même du vol de sa cassette (voir la séquence où le veuf parle à sa propre main).

On retrouve donc dans ce personnage ce qui a fait le succès de Louis de Funès durant sa carrière. En un sens, avec Harpagon, Louis de Funès retrouve un rôle qu'il ne connaît que trop bien, pour avoir interprété peu ou prou le même protagoniste dans La Folie des Grandeurs, avec Don Sallustre, un être également obsédé par le pouvoir et l'argent. Certes, Louis de Funès est égal à lui-même et sort son numéro habituel.

avare-1980-1793-1597721024

Malheureusement, la formule ne fonctionne presque jamais. Dans l'Avare version Jean Girault, le film souffre d'une réalisation monotone, incapable de retrouver la force de la pièce originale.
De ce fait, tous les gags passent totalement à travers. Ensuite, même si le jeu de Louis de Funès est juste, on n'en dira pas autant des autres acteurs, leur interprétation étant franchement inégale. 
De ce fait, les divers enjeux du film sont abordés de manière quelconque, cette comédie manquant singulièrement d'insolence et de férocité (en gros, ce qui faisait la force de la pièce de théâtre). Pas un navet, mais pas loin, en tout cas, un sérieux loupé.


Cinéma : " L'Avare" avec Louis De Funès et Michel Galabru