corniaud

genre: comédie
année: 1965
durée: 1h50

l'histoire: Saroyan, un trafiquant, utilise un honnête homme, Antoine Maréchal, pour emmener de Naples à Bordeaux, une Cadillac pleine d'héroïne.

la critique d'Alice In Oliver:

Avec Le Corniaud, réalisé en 1965, Gérard Oury a une idée de génie: réunir les deux plus grands acteurs comiques français du moment, donc, Louis de Funès et Bourvil. Cette formule se révèlera payante puisque cette comédie remporte un vif succès à sa sortie, avec plus de 11 millions d'entrées.
Visiblement, le duo Bourvil/Louis de Funès fonctionne à merveille et attire les foules. D'ailleurs, un an plus tard, Gérard Oury les réunira à nouveau dans La Grande Vadrouille.

corniaud-1965-8543-2083287141

Pourtant, durant le tournage, Louis de Funès ne sera pas toujours des plus agréables. Premièrement, l'acteur estime qu'il n'est pas assez présent à l'écran.
Conforté par le succès du Gendarme à Saint-Tropez, l'interprète se croit indispensable et boude durant quelques temps.
Toutefois, cette contrariété du moment ne se ressent absolument pas dans le film.

Au contraire, Le Corniaud peut s'appuyer sur plusieurs séquences d'anthologie. Par exemple, la scène se déroulant dans un garage est un véritable festival de Louis de Funès, l'acteur rendant hommage au comique de Charlie Chaplin et au film Les Temps Modernes. Pour le reste, Le Corniaud est avant tout un road movie comique, le périple d'Antoine Maréchal (Bourvil) le conduisant à travers les routes d'Italie.

corniaud_1964_reference

En vérité, cet homme gentil mais naïf, est manipulé par Saroyan (Louis de Funès), un soi-disant directeur d'une boîte d'import-export.
Après un malencontreux accident de voiture (la séquence culte de la 2 CV), Saroyan offre un voyage en Cadillac à Antoine Maréchal pour le dédommager.
Malheureusement, ce dernier ignore que le véhicule transporte de l'or et de la drogue.

Pour Antoine Maréchal, ce nouveau périple sera marqué par de nombreuses rencontres. Pour cet idiot du village, qui ne se doute jamais de rien, ce voyage constitue une balade estivale. Antoine Maréchal en profite alors pour jouer les jolis coeurs.
Hélas, le physique de l'intéressé ne séduit guère la gente féminine. Finalement, rien ne va se dérouler comme prévu.
Le voyage d'Antoine Maréchal est perturbé par de nombreux incidents, et ce, au grand désespoir de Saroyan.

corniaud_1964_reference1

A partir de là, cette comédie repose avant tout sur l'opposition entre Bourvil, l'imbécile heureux, et Louis de Funès, un trafiquant vite dépassé par son nouveau plan machiavélique. Dans l'ensemble, la formule fonctionne plutôt bien.
Toutefois, le film pâtit de quelques moments de creux. En vérité, cette comédie repose presque uniquement sur son duo de légende.
Personnellement, je trouve ce film un peu surestimé et nettement inférieur à La Grande Vadrouille.  


Le Corniaud - L'accident