Un scientifique azimuté testant un procédé invisible sur lui-même va en payer les conséquences en passant du côté obscur...

Affiche Française - L'Homme sans ombre

Paul Verhoeven qui reprend le concept d'HG Wells, autant dire que ça met la puce à l'oreille. Surtout après un cru aussi phénoménal que Starship Troopers. Au casting, on retrouve Kevin Bacon, Elizabeth Shue, Josh Brolin (période galères), Matt Grunberg et Rhona Mitra. Popaul avait donc un sujet en or: l'homme invisible. Sauf que comme on le connaît, le sien ne sera pas un enfant de coeur. Ainsi, notre (anti) héros est un scientifique pour le moins rock'n rollesque (Bacon oblige, le personnage est assez décontracté un peu comme dans X Men: First Class) travaillant sur une formule pouvant rendre invisible. Comme la plupart des apprenti-sorciers (on pense inévitable à La mouche de David Cronenberg), il va employer son propre corps pour l'expérience. En ce qui concerne les effets-spéciaux, le film s'avère fort intéressant. L'effet où le corps passe de l'état morphologique à l'état invisible est assez impressionnant comme les différents procédés pour montrer l'invisibilité. On pense au moule mais aussi au sang dans la dernière partie. Le personnage s'avère encore plus vicieux que le personnage de La ligue des gentlemen extraordinaires d'Alan Moore, qui est pourtant assez grâtiné!

Kim Dickens, Kevin Bacon, Josh Brolin, Elisabeth Shue, Greg Grunberg - L'Homme sans ombre

Ainsi, Bacon n'hésitera pas à violer (carrément!) sa voisine sexy pour le plus grand plaisir du spectateur. Quoique la séquence n'est pas inoubliable, le fait de filmer à la première personne (comprenez en prenant le point de vue de l'homme invisible) n'étant peut être pas une bonne chose. De plus, le personnage se sent pousser de curieuses hormones au point de vouloir dézinguer le premier venu et surtout dans sa petite cellule scientifique où visiblement il n'est pas très aimé. Pas très étonnant: son ex est son second et son petit copain est également un employé affluant. Autrement dit, le Mâle dominant doit être invisible! Le problème avec ce film, c'est que Verhoeven va tellement vite dans le traitement du personnage qu'on n'a pas le temps de souffler. En d'autres termes, le personnage va trop vite du stade de scientifique émérite à taré nymphomane! C'est presque une évidence. La psychologie du personnage est à peine ébauchée pour partir dans un trip de paranoïa pas toujours très crédible. En d'autres termes, la seconde partie du film est une vraie boucherie de première.

Hollow Man, l'homme sans ombre : photo

L'équipe se fait décimer même ceux qui ont de bonnes relations avec lui. Cela commencera dans une piscine puis cela continuera dans les allées de la base. Le film part alors dans tous les sens et surtout ceux de la série B. Ce qui n'est un avantage pour un maître comme Verhoeven. Clairement, au bout d'un moment, le réalisateur s'égare et son personnage aussi. On n'y croit plus. Par ailleurs, certains passages sont franchement d'un goût douteux et juste fait pour montrer un peu de nudité. J'ai cité la scène avec Rhona Mitra, mais on peut également parler du rêve de Shue. Cette dernière est alors sur son lit en train de dormir quand tout à coup le drap s'en va, laissant apparaître une petite culotte, puis cette dernière s'en va. Shue rêve de son ex, preuve qu'elle a du dégoût pour lui ou que cela apparaît comme un fantasme (Brolin n'est pas bon au lit? A méditer). On n'en saura pas plus, l'événement étant classé sans suite, donc sans intérêt. De nos jours, on appelle cela du remplissage. Bacon s'en sort plutôt bien, mais le reste de la distribution laisse franchement à désirer. Pour les courageux, il existe une suite DTV avec Christian Slater et comme on le sait, depuis Very Bad Things, ça marche pas trop bien pour l'ami Slater.

Kim Dickens, Kevin Bacon, Josh Brolin, Elisabeth Shue, Greg Grunberg - L'Homme sans ombre "Tu pensais que je rigolais quand je disais que je voyais rouge? Monumentale erreur!"

Un film qui partait bien et finit par être une banale série B qui appuie un peu trop sur le champignon.


L'HOMME SANS OMBRE - Bande-annonce2 VF par CoteCine