C'est reparti pour une nouvelle cuvée déjantée de la Cave de Borat. Pour commencer, on va parler d'une petite chanson bien pourrie. Nous sommes en 2002 et la France est auréollée du triomphe de son équipe de football avec le doublé coupe du monde-euro. Alors TF1 met le paquet dans la promotion et dégaine ni plus, ni moins que Johnny Hallyday. Manque de bol, son "Zazie" (vive l'alzheimer à la gueule de bois de Johnny!) se prend un tacle par un sud-coréen lors d'un match amical, comprometant les chances des Bleus au mondial où ils sont favoris. Arrive alors l'heure fatidique du premier match avec le Sénégal et où vous avez l'air un peu con avec le maillot de l'équipe de France (ça sent le vécu!). Zizou aura beau jouer le match contre le Danemark, il ne fera évidemment pas des étincelles. Quant à elle, TF1 se sera enrichie en pub et single en sponsorisant la chanson Tous ensemble. Passages à chaque fin de programme matin, midi et soir; omniprésence d'Hallyday dans les médias et diffusions sur les radios seront le menu fretin. Ce qui vous donnera un magnifique foutage de gueule et dont les seules paroles tournent en boucle, en dehors de deux maigres couplets. Cela donne en grande partie: "Ooooooh les champions, on est tous ensemble, c'est le grand jeu, la France est debout! Votre passion: toujours nous rassembler! Allez les bleus on est tous avec vous!"

L'originale

Le clip est à l'image de cette propagande minable. On voit Johnny devant un écran bourré d'images des bleus en train de s'entraîner ou en matchs. Le Ah que Johnny est en pleine séance de cabotinnage, avec veste en cuir sortie de Matrix, mais le meilleur passage c'est quand il est en train de marcher au ralenti aux côtés de supporters. C'est là qu'on se dit: Johnny t'as pris un sacré coup dans la tronche et surtout arrête de chanter des conneries, parce que ça plus de dix ans que ça dure. Même Allumer le feu c'était plus rigolo! En évoquant cette chanson, ce sera aussi l'occasion de voir une parodie finalement pas si débile que ça que l'on peut baptiser par On vend de shampoing! Une sorte de Johnny se met à chanter avec comme écran plusieurs images de nos footeux dans des publicités (dont Barthez pour McDonald). Quant aux paroles, elles sont assez redoutables et on ne peut s'empêcher de rire devant tant de cynisme. Allez tous en couer: "On vend des shampoing! On vend des portables! Nous les footeux, on est prêt à tout! Oui le pognon c'est ce qui nous rassemble, jouer au ballon, à vrai dire on s'en fout!" Curieux de voir que ça n'a franchement pas changer depuis...

La parodie

Avant d'aborder Le Lotus Bleu dans quelques jours, revenons sur la série TV des années 90 Les aventures de Tintin. Diffusée pour la première fois en 1992, la série ne cessa d'être rediffuser par France 3 et ce pour le plaisir du jeune public. Elle obtiendra également le 7 d'or de la meilleure émission jeunesse. On ne présente bien évidemment plus le personnage de Tintin, jeune reporter belge toujours fringué de son petit chien Milou. Si la série fut souvent d'un bon niveau, beaucoup ont regretté les édulcorations faites sur le travail d'Hergé ou les côtés un peu sombres. De plus, les scénaristes n'ont pas osé nous refourguer Tintin au pays des soviets et Tintin au Congo, qui auraient été très problématiques à aborder. En sachant qu'ils avaient édulcoré plusieurs passages d'autres albums, il valait mieux laissé ces deux albums. Ce qui marqua aussi la série c'est son générique. Sous une musique bien rythmée mélangeant habillement tambour et violon, le générique se déroule comme une course-poursuite. Les concepteurs avaient eu la bonne idée de montrer l'image sur plusieurs cases de bande-dessinée, histoire de garder la filiation avec la création d'Hergé.

Pour la sortie du film de Steven Spielberg, James Curran avait réalisé une générique assez plaisant montrant les différentes oeuvres d'Hergé en gardant la musique du générique. Une oeuvre concept superbe où les symboles prennent tout leur sens. On retrouve aussi bien les Dupont et Dupond avec leurs cheveux colorés de Tintin au pays de l'or noir que le logo communiste. Superbe.

Et pour finir, on va rester sur Johnny pour le plaisir de prendre le temps de temps en temps, de pouvoir faire un enfant et se laisser vivre. J'ai beau trouver que depuis quelques temps Les Guignols tournent un peu en rond (avec Hollande c'est le mou qui n'arrive pas à bouger, Duflot la djeuns, Sarko l'excité dépressif, DSK le chaud de la bistouquette...), ce sketch diffusé il y a quelques mois vaut son lot de kopecks! Réalisé sous le même principe que This is it le documentaire post-thume sur Michael Jackson, ce sketch montre un Johnny pour le moins ravagé de la cafetière. Ou plutôt de la bouteille de whisky! A chaque fois, Ah que Johnny est trop bourré pour monter sur scène. Une véritable pignolade où le rockeur frenchy se vautre merveilleusement avec des excuses bidons. "Ah que Johnny y peut pas chanter parce qu'il a une bronch... hic!", puis une "rhinopharing... hic!" pour enfin se clore sur un monumentale "This is Hic! Le premier film post-thume sur un artiste sur un chanteur toujours vivant!" Tout est dit! Allez à la semaine prochaine!

http://www.tuxboard.com/johnny-hallyday-this-is-hic/