Alors que The World's end d'Edgar Wright nous fera faire une virée dans les bars anglais en pleine fin du monde; This is the end décide de ratisser plus large. On avait déjà pu voir un teaser assez rigolo, voici la bande-annonce réelle qui plus est (encore une fois) Red Band. En d'autres termes, les gros mots et le gore sont de sortie et le politiquement correct peut aller voir ailleurs. C'est assez rare dans une grosse production ricaine de voir cela, car en général, ce n'est qu'après une Green Band que la Red Band débarque. On ne va donc pas se plaindre pour le coup. Au casting, on retrouve une bonne partie de la clique de Judd Apatow: Seth Rogen, Jay Baruchel, le trio de Supergrave (Michael Cera-Jonah Hill-Christopher Mintz Platz), James Franco, Danny McBride, Aziz Ansari, Craig Robinson, Jason Segel et Paul Rudd. Pourtant, pas de Judd à l'horizon que ce soit à la réalisation, au scénario ou à la production. Il s'agit du premier film de Seth Rogen et Evan Goldberg, qui plus est pour la maudique somme de 25 millions de $. Quand on pense qu'un Very Bad Trip coûte plus cher alors qu'on parle d'un film sur l'apocalypse, on peut se poser des questions... En tous cas, chaque acteur incarnera son propre rôle, ce qui risque de donner dans l'autodérision. 

This is the End : affiche

Dans le teaser, on pouvait voir que McBride se foutait du fait que Jonah Hill soit nommé aux Oscars dans un film sur le baseball alors qu'il était gros; ou se félicitant de la mort de Cera. D'ailleurs, la mort de ce dernier s'avère aussi jouissive que détonnante, surtout pour ses détracteurs (je n'en fais pas partie mais c'est vrai qu'il a une tête à claques). Par ailleurs, pour les fans de la Barbade ou de Battleship, Rihanna passe à la trappe également en tombant dans un trou se formant progressivement dans le sol, après avoir défoncé la gueule de Cera qui essayait de lui toucher le fessier. James Franco passe pour un gros fêtard de première, Cera pour un drogué, Aziz serait près à embarquer n'importe qui dans sa galère, Robinson manque de perdre un doigt et Rogen se fait casser la gueule par Emma Watson (oui, la Hermione d'Harry Potter)! Pour ce qui est de la fin du monde, Rogen et Goldberg semble avoir vu large puisqu'ils semblent partis sur différents thèmes. Le premier étant de faire dans l'anticipation pure en mettant en scène des héros se barricadant alors que la fin du monde est en plein chemin. D'où cette scène de rationnement assez improbable où le plus puéril (un Milky way, ces barres chocolatées que l'on ne trouve plus en France mais vraisemblablement pas aux States) devient une priorité!

This is the End : photo Craig Robinson, James Franco, Jay Baruchel, Seth Rogen

Ensuite, il y a bien évidemment les éléments qui commencent sérieusement à flancher. Entre les camions qui vous dégomment votre voiture; des trous se forment; Hollywood est en ruine (la métaphore est crédible); les hélicos s'écrasent au sol; une bonne femme se  fait écraser par une climatisation... Mais ce sera sans compter sur des dinosaures (un reptile avec une longue queue passe devant Jonah Hill) et des aliens (ils prennent des gens depuis des soucoupes volantes). This is the end semble bien parti pour être un sacré concurrent US au british The World's end, mais les deux n'ont pas le même humour, le même budget aussi. Le dernier se veut plus intimiste et d'ailleurs on n'a pas encore de bande-annonce du nouveau cru de l'ami Edgar, mais ça ne saurait tarder vu le nombre de photos apparaissant sur la toile. This is the end sortira le 11 septembre (oula!) prochain et heureusement sans 3D.