4111675671_2d358a1a95_o

Genre: science fiction, space opera
Année: 1978
durée: 1h55

L'histoire: Suivez la suite des péripéties de Luke Skywalker, Han Solo et la princesse Leia. Cette fois, nos héros se rendent sur Kashyyyk, la planète natale de Chewbacca. En chemin, ils croiseront les agents de l'empire.

La critique d'Alice In Oliver:

Parmi les fans de Star Wars, dont je fais partie, certains critiquent vivement la qualité (plutôt médiocre) des épisodes I et II, à savoir La Menace Fantôme et L'Attaque des Clones. A cela, il faut ajouter The Clone Wars, une sorte de long-métrage animé qui n'apporte strictement rien à la saga. C'est sans compter sur Star Wars Holiday Special, plus connu en France sous le nom de Au Temps de la Guerre des Etoiles, réalisé par Steve Binder en 1978, soit un an après l'énorme succès de l'épisode IV, à savoir La Guerre des Etoiles.

En vérité, cette énorme purge annonce ce que va devenir la saga après l'épisode III, Le Retour du Jedi, à savoir une franchise uniquement intéressée par le fric, la publicité et le merchandesing. Bien qu'il ait participé au scénario de ce téléfilm, George Lucas renie en bloc ce Star Wars Holiday Special. Ce dernier n'a pas supervisé la réalisation et découvre ce cataclysme filmique lors d'une diffusion aux Etats-Unis sur la chaîne CBS. A partir de là, le célèbre producteur mettra tout en oeuvre pour que ce feuilleton ne soit plus jamais diffusé. Ne cherchez donc pas ce film en dvd, il n'existe pas !

jaquette

Néanmoins, ce sombre nanar est trouvable en version originale et en plusieurs parties de 12 à 13 minutes sur youtube. Reste à savoir si Star Wars Holiday Special est bien la bouserie annoncée. Réponse: oui ! Oui ! Et oui, oui ! Mieux encore, en terme de médiocrité, ce sacré nanar dépasse toutes les espérances ! Au niveau de la chronologie, ce téléfilm se situe entre l'épisode IV et l'épisode V.
On retrouve certains acteurs bien connus de la saga, notamment Mark Hamill, Harrison Ford, Carrie Fisher, James Earl Jones et David Prowse.

Pour l'anecdote, George Lucas n'est pas le seul à renier le film puisque Star Wars Special Holiday recevra des critiques unanimement négatives. Toutefois, aujourd'hui, ce feuilleton reste une pièce de collection et un film recherché par les amateurs de nanars.
En vérité, cet épisode alternatif souffre d'une absence totale de scénario. Dès l'introduction, le film a le mérite de délivrer la marchandise puisqu'il nous présente la famille de Chewbacca. Aussi faudra-t-il supporter la bonne femme poilue de ce dernier préparer à bouffer au marmot Chewie ! Un grand moment de solitude !

life_day_4

A noter que l'on voit assez peu l'ami Mark Hamill dans le rôle de Luke Skywalker. En même temps, à l'époque, l'acteur commençait à peine à se remettre d'un accident. Pour le reste, le film est régulièrement entrecoupé par des chansons ringardes, la plupart du temps chantées par des artistes encore plus ringards ! D'ailleurs, le long-métrage se terminera sur une chanson cacophonique, chantée par les soins de Carrie Fisher et sa voix de castrat.
Bref, tous ces interludes musicaux sentent bon le remplissage.

Néanmoins, la palme de la médiocrité revient à cette séquence se déroulant dans un bar, avec tout un tas de monstres moisis. Cette scène est en vérité un copier-collé de celle de l'épisode IV. Aussi faudra-t-il supporter une nouvelle fois une chanson complètement has-been, la chanteuse du dimanche finissant dans les bras (ou plutôt dans les pattes) d'une souris géante (véridique !) !
Bref, ce téléfilm est une véritable insulte à la franchise et se révèle être un gros nanar involontaire. Du très lourd dans son genre !


Carrie Fisher - SW Theme in Star Wars Holiday... par spanishbizarro