Après avoir offert sur un plateau d'argent le premier Oscar de Jeff Bridges, Scott Cooper revient avec un film bien loin de la country. Néanmoins, Out of the furnace (littéralement "hors de la fournaise") restera une vision de personnages paumés dans l'Amérique profonde, qui plus est ici dans le grand banditisme. Pour ce qui est du casting, on retrouvera Christian Bale (que l'on n'avait pas vu depuis sa dernière incarnation de Batman et cela fait plaisir de le retrouver), Casey Affleck, Zoe Saldana, Woody Harrelson (que l'on voit décidemment partout en ce moment avec Now you see me et Rampart), Forest Whitaker, Sam Shepard et Willem Dafoe. En sachant qu'il s'agit du dernier film produit par le regretté Tony Scott et ce même si le film ne sortira que cette année aux USA. Son frère Ridley et Leonardo Dicaprio sont aussi présent à la production et on s'étonne de ne pas retrouver le méchant de Django Unchained dans le rôle principal. Probablement un agenda surchargé (Dica n'est pas du genre à laisser un projet lui permettant  Après s'être dévoilé en images ces derniers jours, Relativity Media (dont on se demande encore comment ils ont réussi à passer après le bide de Mirror, mirror) nous montre une première bande-annonce de ce second film.

Le film se rapproche un peu de La nuit nous appartient de James Gray. A savoir deux frères aux destins différents, l'un se retrouvant en prison (Bale), l'autre revenant d'Irak. Sauf que pendant que l'un purge sa peine de quatre ans, son frère tente dans le banditisme et notamment dans des combats clandestins (les rares images d'Affleck sont celles-ci et probablement qu'un combat va mal tourner). Sauf que le boxeur va disparaître et une fois sorti de taule, l'autre va essayer de le retrouver, quitte à s'enfermer dans une vendetta dramatique. Au niveau du point de vue social, Cooper semble se rapprocher le plus possible de la réalité de la crise, avec déjà une ville complètement à part, qui plus est dans le Nord-Est et on pense notamment à la ville de Detroit. Sans compter le banditisme incarné par un Woody Harrelson qui semble complètement frappadingue. Il n'y a qu'à le voir en train de danser seul les poings en l'air ou attaquant brutalement Bale.

Quand à Dafoe, il semble être un bookmaker et son rôle devrait être important dans la dérive progressive d'Affleck. Le tout sur une des plus belles chansons de l'album Ten de Pearl Jam, en l'occurence Release. Par ailleurs, Cinemateaser souligne qu'Eddie Vedder serait sur la bande-originale. On ne demande qu'à entendre plus d'informations, surtout quand on connaît la musique de son groupe. Out of the furnace n'a pas encore de date de sortie en France, mais il a déjà le mérite de donner envie.