tombstone

 

genre: western
Année: 1993
Durée: 2h10

l'histoire: Dans la ville de Tombstone en Arizona, une véritable terreur règne sous l'égide d'une brochette de malfrats, d'assassins et de psychopathes. Quand l'ancien marshal de Dodge City, Wyatt Earp, vient y chercher une vie paisible, il se rend compte que ce ne sera pas une mince affaire. Avec son frère, Virgil, ils décident de prendre les choses en main en devenant shérifs.       

La critique d'Alice In Oliver:

George Pan Cosmatos est le véritable spécialiste de la série B "nanarde". En effet, on lui doit quelques films peu recommandables, notamment Cobra avec l'ami Sylvester Stallone ou encore Leviathan, sorte d'Alien version sous-marine. Toutefois, on connaît surtout George Pan Cosmatos pour avoir réalisé Rambo 2: La Mission. Avec Tombstone, sorti en 1993, le cinéaste change de style et s'attaque à un genre toujours difficile, le western, en grande perdition depuis de nombreuses années.
Tombstone connaîtra des heures difficiles au moment de sa sortie.

En effet, à l'origine, le scénariste, Kevin Jarre et Kevin Costner avaient pour projet de réaliser un film sur le légendaire Wyatt Earp. Hélas, les deux hommes ne s'entendent pas sur la structure du scénario. Qu'à cela ne tienne, Kevin Costner décide de signer son propre western, sobrement intitulé Wyatt Earp, qui s'affirme comme un concurrent direct au film de George Pan Cosmatos.
Pire encore, Kevin Costner utilise son influence pour convaincre les grands studios hollywoodiens de ne pas financer Tombstone. Finalement, le long-métrage trouve un distributeur, la société Buena Vista Pictures, une filiale de Walt Disney.

 

earp_doc

 

Fort d'un gros budget, Tombstone se paie le luxe de réunir un casting de prestige: Kurt Russell, Val Kilmer, Michael Biehn, Sam Elliott, Powers Boothe, Bill Paxton, Dana Delany, Jason Priestley, Billy Zane, Joanna Pacula, Michael Rooker, Charlton Heston, Billy Bob Thornton et Robert Mitchum.
Dans un premier temps, Kurt Russell, totalement investi dans le film, avait prévu d'engager l'acteur Willem Dafoe, mais Buena Vista Pictures s'y oppose. Kurt Russell se reporte alors sur Val Kilmer pour interpréter le rôle de Doc Holliday. Attention, SPOILERS !

Dans la ville de Tombstone en Arizona, une véritable terreur règne sous l'égide d'une brochette de malfrats, d'assassins et de psychopathes. Quand l'ancien marshal de Dodge City, Wyatt Earp, vient y chercher une vie paisible, il se rend compte que ce ne sera pas une mince affaire. 
Avec son frère, Virgil, ils décident de prendre les choses en main en devenant shérifs. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le nom de George Pan Cosmatos a le mérite de faire peur (je renvoie au premier paragraphe). Pourquoi avoir engagé un tâcheron pour réaliser un western aussi ambitieux ?

 

Tombstone-2

 

Contre toute attente, le cinéaste s'en sort plutôt bien tout en jouant sur les ficelles bien connues du western. Evidemment, Tombstone souffre de la comparaison avec le même Wyatt Earp que j'ai déjà cité. Néanmoins, dans son genre, ça reste un western de facture honnête.
Pas vraiment de grande surprise au programme si ce n'est un film plutôt bien rythmé avec son lot de personnages caricaturaux mais solidement interprétés, même si on relève ici et là des acteurs en mode cabotinage. C'est clairement Kurt Russell qui tire son épingle du jeu.
Le film contient suffisamment de séquences d'action pour que l'on ne s'ennuie jamais. A défaut d'être réellement surprenant, Tombstone reste un agréable divertissement, le genre de western qui se "déguste" (façon de parler) par un après midi pluvieux. Après, rien de sensationnel non plus.