La première bande-annonce de Godzilla avait secoué son monde, montrant un film ancré dans un pessimisme certain où l'on voyait notamment les différents ravages du lézard imperturbable et notamment en se penchant sur le côté humain. On pouvait donc déjà oublier le divertissement poussif à la Roland Emmerich pour retrouver une certaine ambiance apocalyptique digne du premier film. Ce second trailer confirme tout cela et risque franchement d'être impressionnant dans la tragédie ambiante qui va s'abattre sur le monde et notamment sur le Pacifique. Ken Watanabe et probablement Juliette Binoche (je n'ai pas reconnu sa voix mais vu qu'elle incarne une scientifique c'est plus que logique) reviennent d'ailleurs sur les essais nucléaires sur des îles du Pacifique et notamment celles d'Hawaï. Sauf qu'au contraire des différentes versions (Godzilla était le fruit d'Hiroshima dans la saga Toho, dans le film d'Emmerich c'était des lézards bombardés en Polynésie française, histoire de caser Jean Reno), Watanabe est clair: il ne s'agissait pas d'essai nucléaire inutile puisque déjà en 1954, il était question de l'exterminer (séquence assez spectaculaire avec champignon nucléaire à la clé). Sauf que la nature reprend toujours ses droits et l'ami Godzilla va accumuler les gros moments de dézingage de bâtiments à la chaîne. 

news_illustre_1392935193_795

Comme montrer dans la précédente bande-annonce, le film de Gareth Edwards semble prendre un point de vue majoritairement humain concordant au style de Monsters, montrant des hommes complètement impuissants au point qu'Aaron Johnson, jouant un jeune militaire, dit à un moment "Vous pouvez le tuer?". Le ton de Bryan Cranston tout le long de la bande-annonce ne fait qu'intensifier la panique ambiante avec des autorités faisant croire à des typhons ou des séismes alors que la raison est bien plus monstrueuse et cauchemardesque. Tout au long du trailer, le spectacteur assiste aussi médusé que les protagonistes à une fureur inarrêtable, un gigantisme d'une violence sans précédant: des boeing tombent, des avions de chasse tombant comme des mouches, des militaires manquent de mourir sur une ligne de chemin de fer (probablement que la créature prend d'assaut le train que l'on voit peu avant avec des ogives nucléaires), immense cadavre d'un probable ancêtre de Godzilla, immensité de la créature rendant impossible une attaque avec arme de point, Statue de la liberté (logiquement celle de Las Vegas) défigurée, immeubles qui s'effondrent comme des châteaux de cartes, portes-avions repoussés avant un tsunami fracassant...

small_681881

Un véritable état de crise ambiant, changeant radicalement avec tout ces films pop-corn de type Roland Emmerich où l'on mise davantage sur les effets-spéciaux que sur un éventuel scénario. De plus, cette bande-annonce comme la précédente évite de montrer trop le fameux kaïju, laissant place au suspense quant au rendu final et ainsi une meilleure surprise. Néanmoins, on peut le voir plusieurs fois que ce soit de dos sous l'eau, la queue pendante ou bien évidemment dans le dernier plan où on le voit bien de manière frontale. Ce Godzilla 2014 semble bien parti pour être un des blockbusters les plus attendus de l'année. Il sortira le 14 mai. 


Godzilla - Bande-Annonce / Trailer #2 [VOST|HD] par Lyricis