Après une série de couvertures pour Empire et des vidéos de sept secondes d'Instagram qui étaient surtout du foutage de gueule (sept secondes bon sang!), X Men Days of future past se dévoile dans une nouvelle bande-annonce qui montre dorénavant les grands enjeux de ce nouvel opus ambitieux et bien plus intéressant que le nouveau Spider-man (pour ne citer que lui chez Marvel). Dès les premières secondes, Bryan Singer nous emmène via un plan aérien violent avec des buildings détruits ou criblés de trous béants, des vaisseaux surveillant dans le ciel tel des Big Brother ou des lieux vides de toute vie. La précédente bande-annonce était assez pessimiste dans son ton, cette nouvelle vidéo l'est encore plus. Elle plante un décor pessimiste où la seule chance de réparer la guerre entre humains et mutants sera d'envoyer ce bon vieux Wolverine (Hugh Jackman) dans le passé. Etant donné qu'il peut supporter tout grâce à son invulnérabilité, il était donc logique de le voir s'embarquer, même si les fans tiqueront compte tenu que c'était Kitty Pride qui se prenait pour Marty McFly dans l'arc narratif de Chris Claremont.

X-Men: Days of Future Past : Affiche

D'autant que passé et futur devraient logiquement s'interposer, la guerre faisant rage aussi bien de chaque temps et ironiquement ce sont les images du futur qui sont les plus impressionnantes. Ainsi Tornade (Halle Berry) risque d'avoir un affrontement copieux avec les sentinelles évoluées largement plus virulentes et destructrices quand ce ne seront pas les plus jeunes comme Colossus (Daniel Cudmore) ou Iceberg (Shawn Ashmore), ce qui est une bonne chose étant donné que leurs personnages étaient quand même très sous-exploités sur leurs capacités cinématographiques et surtout le premier. Les sentinelles n'ont pas la forme que l'on connait ou tout du moins s'apparentent aux premiers modèles que manipule Magneto (Michael Fassbender). Les modèles présents sont évolués, quasiment organiques, se déplaçant dans les airs et en légions à la manière d'une ruche. Sans compter leur rayon qui n'est pas sans rappeler les exterminations du XXème siècle, comme la traque des mutants. Clairement, Days of future past devrait changer la donne et surtout montrer une nouvelle fois que la saga n'a rien perdu de sa superbe, d'autant que c'est l'instigateur Singer aux commandes.

X-Men: Days of Future Past : Photo Daniel Cudmore, Ellen Page, Shawn Ashmore

Les images dans le passé montrent également le conflit idéologique et physique entre Charles Xavier (James McAvoy) et Erik Lensherr. Chacun se rejette la faute sur l'autre mais dans leur dialogue, le spectateur est face à quelques mystères. "Ce que j'avais de plus précieux, tu me l'as pris. -Peut être aurait-il fallu le défendre!" Est-ce Mystique (Jennifer Lawrence), la mutation ou autres choses? Ou "c'était à nous de les protéger!" Les mutants recueillis par Xavier ou tous les autres? Dans les années 70, beaucoup de contexte politique apparaissent que ce soit le Vietnam (on voit aussi bien Mystique que le frère Summers se foutrent sur la tronche avec des militaires et l'on sait que le Crapaud devrait logiquement apparaître à ce moment-là) ou certaines manifestations comme à Paris (Mystique fait un beau vol plané et Magneto devrait foutre un beau bordel également). Quant à ce bon vieil Omar Sy, on le voit uniquement le temps d'un plan, qui plus est en compagnie d'Ellen Page, lui permettant de passe entre quelques caisses! Par ailleurs, on ne sait toujours pas par quel moyen Charles Xavier peut remarcher mais les plans parlent d'eux-mêmes. L'implication de Quicksilver ou Vif d'argent (Evan Peters), fils de Lensherr, qui plus est dans le passé reste encore flou.

X-Men: Days of Future Past : Photo Evan Peters

On sait que sa soeur la Sorcière rouge sera une enfant (cf la photo ci-dessus), mais là encore le temps n'est pas révélé. D'autant que la parentalité de Magneto est sacrément casse-gueule et s'impose comme une question de droits. En effet, la Fox possède des droits en ce qui concerne l'implication des enfants avec Magneto. Or, Marvel Studios possède ceux pour leurs implications dans l'univers d'Avengers où ils seront respectivement incarnés par Aaron Johnson (qui ironiquement jouait dans Kick Ass avec Peters) et Elisabeth Olsen dans Age of Ultron (sortie pour mai 2015). Un bras de fer entre deux majors qui collaborent pourtant ensemble et qui s'impose comme une belle affaire de gros sous. X Men: Days of future past sortira le 21 mai.