Jurassic attack-20121030

Genre: fantastique

année: 2013
durée: 1h30

L'histoire: Quelque part en Amérique du Sud, un hélicoptère de l’armée s’écrase dans un coin totalement coupé du monde. Les rescapés doivent survivre dans une jungle dense, hostile, pleine de périls. Ils découvrent que l’endroit abrite les derniers dinosaures vivants sur la Terre : ils n’ont aucun moyen de s’enfuir et deviennent des proies faciles.  

la critique d'Alice In Oliver:

En dehors d'Asylum, de SciFi et de Nu Image, d'autres sociétés de productions tentent de s'imposer dans l'univers du nanar, la plupart du temps avec des monstres improbables et des séries B (voire Z) qui le sont tout autant. C'est par exemple le cas de Little Dragons Productions, qui s'était déjà distingué avec Sand Sharks. Mais les requins et les crocodiles avariés ne sont pas les seuls privilégiés d'un genre (l'horreur voire le fantastique) assez limité dans l'ensemble.
L'air de rien, Jurassic Park de Steven Spielberg inspire toujours (et encore) de nombreux avatars. Preuve en est avec Jurassic Attack, réalisé par Anthony Fankhauser en 2013.

Au niveau de la distribution, Jurassic Attack réunit Michael Worth, Corin Nemec, Vernon Wells, Gary Stretch, Natascha Berg et Alicia Ziegler. En dehors de Corin Nemec, tous les acteurs sont inconnus au bataillon. Quant au fameux Corin Nemec, son cas mérite largement qu'on s'y attarde.
Rappelons que l'acteur s'est surtout distingué dans la série Parker Lewis ne perd jamais. Finalement, on ne le connaît que pour cette série. Hélas, cela remonte déjà à 1990. Depuis, Corin Nemec tente de subsister dans des productions de seconde zone: Raging Sharks, Chicago Massacre ou encore Bundy: l'esprit du mal. Vous vous ne souvenez pas de ces films ?

 

20368132

 

Vous ne les avez même jamais vus ? Rassurez-vous, c'est normal ! Comme qui dirait: 'faut bien bouffer à la fin du mois ! Corin Nemec est donc le héros de Jurassic Attack. En l'occurrence, le film est une sorte de variation entre Carnosaur et Jurassic Park.
D'ailleurs, inutile de le préciser, on se rapproche davantage de Carnosaur que du film de Steven Spielberg. Le scénario est évidemment de facture classique. Attention, SPOILERS ! Quelque part en Amérique du Sud, un hélicoptère de l’armée s’écrase dans un coin totalement coupé du monde. Les rescapés doivent survivre dans une jungle dense, hostile, pleine de périls. Ils découvrent que l’endroit abrite les derniers dinosaures vivants sur la Terre : ils n’ont aucun moyen de s’enfuir et deviennent des proies faciles.

Encore une fois, pas grand chose à signaler au niveau du scénario. Certes, comme je l'ai déjà souligné, Jurassic Attack a plusieurs influences, entre autres, Jurassic Park et Carnosaur. Mais le film flirte également du côté de Predator avec un côté survival.
Hélas, et vous vous en doutez, la comparaison s'arrête bien là. Je pourrais aussi rajouter Le Monde Perdu, réalisé en 1925. Bien que le chef d'oeuvre d'Harry O. Hoyt date de presque 90 ans, ses effets spéciaux restent largement supérieurs à Jurassic Attack (qui date pourtant de 2013 !). Dès les premières minutes, le film d'Anthony Fankhauser a le mérite d'afficher sa nanardise via des dinosaures en images de synthèse complètement nazebroques.

 

20368136

 

D'ailleurs, les créatures préhistoriques sont tellement mal foutues qu'elles grésillent parfois à l'écran, le tout sous le regard ahuri des acteurs qui tentent de simuler la peur. Même chose pour les effusions de sang réalisées elles aussi en images de synthèse version Playstation (le premier modèle hein... Faut pas exagérer non plus !). Dans cette catastrophe filmique, les acteurs ne parviennent pas non plus à se distinguer. Mention spéciale à Corin Nemec pour sa transparence et son cabotinage.
A décharge, le reste du casting ne fait pas beaucoup mieux. Enfin, la réalisation approximative (on se croirait presque devant un film amateur) multiplie les plans et les cadrages foireux. Bref, une vraie purge dans son genre !

 


Jurassic Attack (aka Rise Of The Dinosaurs... par DeadSurvivor