2969708837_1_7_EKq7jC9O

 

genre: documentaire (interdit aux - 12 ans)
année: 2013
durée: 45 minutes

l'histoire: John Wayne Gacy est né le 17 mars 1942 à Chicago. En public Gacy était un militant politique apprécié et un homme charitable. Gacy était un criminel patenté malgré son apparence altruiste. Il était un membre influent de la communauté, travaillait pour des organisations bénévoles. Il s'est marié deux fois et était un respectable homme d'affaires. Cependant, il avait une vie privée bien singulière: il aimait avoir des relations homosexuelles avec des individus bien plus jeunes que lui, qu'il assassinait par la suite. Gacy aimait se déguiser en clown, ii se rendait dans les hôpitaux, déguisé en clown, pour distraire les enfants malades c'est pour cela qu'on le surnomma par la suite le «clown tueur».    

La critique d'Alice In Oliver:

Né à Chicago en 1942, John Wayne Gacy est mort par injection léthale en 1994 à l'âge de 52 ans. Il est tristement célèbre pour passer pour l'un des pires tueurs en série américains. En tout cas, il s'agit d'un être sanguinaire, accusé du meurtre de 33 personnes, la plupart de ses victimes ayant été enterrées chez lui. Tel est le sujet de ce documentaire, justement intitulé John Wayne Gacy: le clown tueur, car oui, ce triste personnage est souvent connu pour s'habiller en clown.
C'est tout de même une particularité étonnante pour un psychopathe, mais j'y reviendrai. John Wayne Gacy est le deuxième enfant de sa famille.

Le prénom "John Wayne" est évidemment un hommage au célèbre acteur américain du même nom. Dès son plus jeune âge, John Wayne Gacy entretient des relations houleuses avec son paternel. Il est régulièrement battu par ce dernier. A l'âge de 12 ans, les médecins détectent chez lui des problèmes cardiaux congénitaux. Son père le rejette encore davantage et le considère alors comme un sous-homme. C'est à partir de l'adolescence que John Wayne Gacy commence à se travestir (dans le plus grand secret) en femme. Il est même surpris par un de ses amis d'enfance.
Sa sexualité est déjà très confuse mais John apprend à dissimuler son trouble à son entourage.

Dans un premier temps, il accumule les emplois: par exemple, il apprend le métier d'imprimeur mais abandonne ses études. Encore une fois, il déçoit son père qui le rejette de plus en plus. En 1964, il est vendeur de chaussures et quitte le domicile familial.
John est enfin libéré de la tyrannie de son père. Au même moment, il commence à fréquenter des politiciens et cherche à obtenir une certaine reconnaissance. La même année, il rencontre Marlene Myers et se marie avec elle quelques mois plus tard. Mieux encore, John et Marlene ont leur premier enfant. Paradoxalement, c'est au même moment que ses désirs refoulés à l'adolescence refont surface.

John entretient alors une relation homosexuelle. Toutefois, à l'époque, il se comporte comme un bon père de famille. Finalement, c'est à partir du milieu des années 1960 que sa vie bascule. En 1966, John et sa femme déménagent dans une ville de l'Iowa. John devient le patron d'un restaurant. 
Peu à peu, il se fait un nom et s'intègre parfaitement à sa nouvelle communauté. Parallèlement, il organise des orgies. Ce qui ne l'empêche d'avoir un deuxième enfant. Au même moment, Gacy s'intéresse aux adolescents. Il invite un jeune homme de 14 ans chez lui et entretient des rapports sexuels. Gacy le paie alors 250 dollars pour que l'adolescent se taise.

Un an plus tard, celui-ci révèle tout à sa famille. Gacy aurait abusé de lui et aurait pratiqué des actes de sodomie. Lors du procès, Gacy plaide coupable mais répond que l'adolescent était parfaitement consentant. Gacy est condamné à dix ans de prison. 
Sa femme le quitte et part avec ses deux enfants. Gacy ne les reverra jamais. Même derrière les barreaux, Gacy continue son entreprise de séduction. Il obtient un poste de cuisinier au sein de la prison. Pendant son séjour derrière les barreaux, son père décède. Gacy culpabilise: il pense que son père serait mort à cause de lui.

Alors qu'il devait effectuer une peine de dix ans, Gacy sort définitivement au bout de 16 mois. A sa sortie, il continue d'étouffer ses désirs sexuels: finalement, il finit par exploser... En 1970, il revient dans sa ville natale (Chicago) et fonde sa propre entreprise de peinture. Il a même une copine régulière.
Gacy lui confie son passé de bisexuel et de prisonnier. Sa nouvelle fiancée a deux enfants mais Gacy se comporte toujours comme un père aimant. Pourtant, il continue de ressentir du désir pour les jeunes garçons. Il commence à avoir une relation sexuelle avec un adolescent qu'il poignarde et enterre. En 1975, il s'en prend à un jeune employé de son entreprise: Gacy le torture et le tue.

C'est le début de toute une série de meurtres cruels et barbares. Gacy mène une double vie: entrepreneur prospère, il se déguise souvent en clown pour distraire les enfants à l'hôpital, d'où son surnom de "clown tueur". Toujours en 1975, sa fiancée le quitte. Gacy devient alors une bête sauvage et multiplie les kidnappings et les assassinats. Il enterre les corps dans le sous-sol de sa maison.
En 1977, il a déjà tué 17 personnes et accumule les meurtres jusqu'à atteindre le triste record de 33 assassinats. Finalement, certains témoins commencent à parler du comportement de plus en plus étrange de John Wayne Gacy à la police. Ce dernier ne cache même plus son attirance pour les adolescents, ce qui attise évidemment l'attention.

Finalement, il est arrêté par les flics qui découvrent de nombreux cadavres enterrés sous sa maison. A ce moment-là, Gacy se déclare non responsable de ses actes et dit qu'il souffre de graves troubles de la personnalité. Il joue alors la carte de la folie pour sauver sa peau.
ll risque la peine de mort et passe pour le pire tueur en série des Etats-Unis. En 1980, son procès débute. Son cas interroge les psychiatres: clairement, ils n'ont jamais vu un serial killer présentant un tel profil. Mais peu importe, sans surprise, le jury le condamne à la peine de mort. Pendant son séjour en prison, il devient artiste-peintre et profite de sa nouvelle notoriété. 

Il publie même un livre. En 1994, ll meurt par injection léthale à l'âge de 52 ans. Son cerveau sera même extradé par un médecin légiste, mais celui-ci ne répérera aucun indice biologique pouvant expliquer le comportement criminel et barbare de Gacy.
Bref, un documentaire plutôt intéressant et assez complet, toutefois commenté par une voix-off assez monotone. Enfin, et c'est souvent le danger dans ce genre de programme, le "film" se contente d'expliquer les faits sans réellement analyser la complexité d'une telle personnalité. Donc avis aux amateurs. Un documentaire de qualité malgré tout...