univers de stephen hawking

 

genre: documentaire
Durée: 50 minutes
Année: 2011

Synopsis: « Il y a 20 ans, j'affirmais qu'il y avait 50% de chance que nous ayons une image complète de l'univers dans les 20 prochaines années. C'est toujours mon estimation aujourd'hui, mais les 20 années commencent maintenant » Stephen Hawking. La théorie d'Einstein sur la relativité décrit l'univers à grande échelle. La mécanique quantique décrit le comportement d'éléments plus petits qu'un atome. Pour trouver une description complète les deux théories doivent se réconcilier. Partout les théoriciens recherchent une seule et unique équation pour décrire les fonctionnements de l'univers en un tout. Le programme retrace le travail actuel des scientifiques qui se battent avec les nouvelles théories dont celles de la théorie des cordes .  

La critique d'Alice In Oliver:

L'univers et le temps lui-même sont nés il y a 13.7 milliards d'années. Ce commencement se nomme le Big Bang. Mais une question reste sans réponse: comment est né le Big Bang ? Ce qui pose une seconde question: y a-t-il eu quelque chose avant le Big Bang ?
Aujourd'hui, les scientifiques savent que l'univers est en expansion. Cela signifie aussi, qu'au départ, l'univers était infiniment petit. Ce monde de l'infiniment petit (l'univers subatomique) possède ses propres lois. On parle aussi de la mécanique quantique. Désormais, le concept que nous avons de l'univers repose sur deux grandes théories.

La première est celle de la relativité générale d'Albert Einstein qui décrit l'univers à grande échelle et de façon générale. La seconde, celle de la mécanique quantique, décrit le comportement de l'univers atomique. Einstein voulait faire coincider ces deux théories. 
Mais à sa mort, en 1955, il ne parvient pas à réaliser son rêve. Quarante ans plus tard, sa théorie de la relativité générale, bien qu'elle soit contestée par un grand nombre d'astronomes, est tout de même reconnue par la communauté scientifique. Le but des chercheurs est de trouver une équation qui pourrait expliquer l'univers dans sa globalité. C'est lé théorie du tout.

A ce sujet, il existe déjà plusieurs équations mathématiques sur le commencement de l'univers. Désormais, les chercheurs disposent d'accélérateurs de particules géants pour améliorer leurs équations et leur compréhension de l'univers. Les scientifiques savent aujourd'hui que le taux d'expansion primitif de l'univers est parfaitement réglé, ce qui explique la présence de galaxies, d'étoiles, de planètes et de la vie telle que nous la connaissons sur Terre.
Notre univers est le fruit d'une expansion lente et proportionnée qui existe depuis presque 14 milliards d'années. En 1979, le scientifique Alan Guth publie sa théorie de l'inflation qui rencontre un certain succès.

Toutefois, un autre chercheur pense que l'univers aurait pu émerger d'une énorme bulle d'énergie. Cette théorie n'est pas validée par la communauté scientifique. Pourtant, les astronomes pensent que l'inflation a probablement joué un rôle important dans l'expansion de l'univers.
La mécanique quantique est régie par la notion de hasard et le principe d'incertitude. En résumé, il est difficile de déterminer le déplacement des particules subatomiques, mais on peut tout de même faire des probabilités de l'endroit où elles se trouvent. C'est le principe d'incertitude qui semble régir aussi l'univers à son commencement. Néanmoins, ce principe d'incertitude n'explique pas ce qu'il est aujourd'hui.

Ensuite, le principe d'incertitude ne coincide pas avec la théorie de la relativité générale. Autrement dit, les deux théories s'opposent. Selon Stephen Hawking: « Il y a 20 ans, j'affirmais qu'il y avait 50% de chance que nous ayons une image complète de l'univers dans les 20 prochaines années. C'est toujours mon estimation aujourd'hui, mais les 20 années commencent maintenant ».
Hawking émet l'hypothèse que l'univers ne pourrait avoir ni début, ni fin, ni limite, ni frontière. Il pourrait finalement s'enrouler sur lui-même. Hawking parle aussi de temps imaginaire. Parallèlement, une autre théorie émerge: la théorie des supers cordes.

Les cordes seraient des millions de fois plus petites que les atomes. Quand elles sont en mouvement, les cordes vibrent et mettent l'univers en mouvement. Ensuite, la théorie des cordes s'accordent plutôt bien avec celle de la relativité générale. Selon la théorie des cordes, il n'y a pas de différences entre l'infiniment petit et l'infiniment grand. Ce modèle soulève de nombreuses questions mais aussi de nouvelles questions que les scientifiques n'arrivent pas encore à résoudre.
Pourtant, d'autres chercheurs pensent que l'univers ne peut pas se résumer à une seule équation mathématique. Certains se demandent si le processus de la sélection naturelle de Charles Darwin, qui s'applique à la nature sur Terre, ne pourrait pas éventuellement s'appliquer à l'échelle de l'univers.

L'univers pourrait être aussi une entité en évolution, en développement et donc capable de s'organiser. Certains astronomes pensent que notre univers ne serait pas le seul à être en expansion. En résumé, il pourrait exister d'autres univers en expansion eux aussi et avec leur propre Big Bang. Toutefois, ce modèle reste purement théorique, mais il est pris très au sérieux par la communauté scientifique. En gros, on nage en pleine science-fiction ! Afin de valider ou non tous ces modèles, le chercheur Edward Witten essaie de créer une carte de l'univers grâce au satellite Plank-Explorer.
Le but est de comprendre comment tout a commencé et comment l'univers a pu se former. Edward Witten a enregistré de subtiles variations de températures lors des premières lumières du Big Bang afin de vérifier et d'explorer toutes les hypothèses possibles sur la formation primitive de l'univers. En comprenant ses premières minutes et même ses premières secondes, les scientifiques espèrent résoudre la plus grande question qui taraude l'homme depuis la nuit des temps: "Qui je suis ?".