14 février 2018

Steven entre science-fiction et réalité

Une fois consacré aux Oscars, voici venir les années 2000 de la filmographie de Steven Spielberg (Attention spoilers). AI (2001) : L'héritage de Kubrick Stanley Kubrick et Steven Spielberg se connaissaient bien avant AI. Le premier avait volontairement arrêté son projet "The Aryan Papers" avant la sortie de La liste de Schindler (1993) afin d'éviter deux films sur l'Holocauste réalisés en peu de temps. En sachant qu'ils avaient auparavant collaboré avec le concepteur d'effets-spéciaux Douglas Trumbull, l'un sur... [Lire la suite]

07 février 2018

La consécration de Steven

Après les prolifiques 80's, continuons la retrospective du créateur d'ET avec la décennie 1989-99. (attention spoilers) Un retour décevant (1989-91) Juste après Indiana Jones et la dernière croisade (1989), Steven Spielberg enchaîne avec le remake d'Un nommé Joe (Victor Fleming, 1943), la même année où il propose à Martin Scorsese de faire celui des Nerfs à vif (J Lee Thompson, 1962). Il s'agit d'ailleurs de son seul remake en dehors de son segment de La quatrième dimension le film (1983), La guerre des mondes... [Lire la suite]
31 janvier 2018

Le triomphe de Steven

Continuons la rétrospective sur Steven Spielberg avec la période 1980-89 (attention spoilers). La saga Indiana Jones (1981-) : Un aventurier né d'une envie d'espion Depuis plusieurs années, Steven Spielberg songeait à réaliser un épisode de la saga James Bond (1962-). Avant Les dents de la mer (1975), le réalisateur souhaitait tourner un opus de la saga, mais Albert R Broccoli trouvait qu'il n'avait pas encore assez d'expérience et le fait qu'il ne soit pas anglais jouait en sa défaveur. Après le succès de Jaws, même son... [Lire la suite]
26 janvier 2018

Nuit de Noël à tendance sado-maso

Alors que la nouvelle Nuit du bis se profile, il était temps de repasser par Bis on Thionville ! Pour les retardataires, cette rubrique fait honneur aux Nuits du bis, ces soirées du cinéma la Scala avec deux films de science-fiction, fantastique, action ou horreur. La rubrique reprend le même principe avec deux films chroniqués qui ont été diffusé lors d'une même soirée ou pas. C'est le cas aujourd'hui, puisque votre cher Borat va parler de deux films diffusés lors de deux soirées différentes. Le premier est 3615 code Père Noël (René... [Lire la suite]
25 janvier 2018

Le tueur au puzzle : l'héritage

Genre : horreur, gore, thriller (interdit aux moins de 16 ans) Année : 2017Durée : 1h32 Synopsis : Après une série de meurtres qui ressemblent étrangement à ceux de Jigsaw, le tueur au puzzle, la police se lance à la poursuite d'un homme mort depuis plus de dix ans. Un nouveau jeu vient de commencer... John Kramer est-il revenu d'entre les morts pour rappeler au monde qu'il faut sans cesse célébrer la vie, ou bien s'agit-il d'un piège tendu par un assassin qui poursuit d'autres ambitions ?  La... [Lire la suite]
24 janvier 2018

Steven au commencement

A l'occasion des sorties successives de The Post et Ready Player One sur ces trois mois premiers mois de 2018, il était temps de retaper un peu le dossier sur Steven Spielberg. Il s'agit dans ce dossier d'évoquer les travaux du réalisateur et producteur que ce soit au cinéma ou à la télévision. Dans un premier temps, votre cher Borat reviendra durant cinq articles sur son travail de réalisateur, avant de d'évoquer Amblin, Dreamworks et les séries télévisées qu'il a produit. Commençons donc avec les débuts entre 1959 et... [Lire la suite]

19 janvier 2018

Ryan en quête de lui-même

En 2049, l'agent K découvre un élément qui pourrait changer beaucoup de choses dans le monde des Hommes et des Répliquants... Cela faisait plusieurs années que Ridley Scott cherchait à revenir à Blade Runner (1982). L'adaptation du roman des Androïdes rêvent-ils de moutons électriques électriques a peut-être été un flop commercial aux USA, mais il a acquis un certain statut culte dès sa sortie vidéo. Si le projet s'avère nébuleux durant les 2000's, il l'est bien moins dans la décennie suivante. Dans le sillon du retour de la... [Lire la suite]
17 janvier 2018

Cuvée ils l'avaient ce je-ne-sais-quoi

Ces dernières semaines nous avons perdus deux monstres sacrés de la chanson française. Deux artistes que tout le monde connaît, même inconsciemment par la fameuse bande FM qui diffusent leurs titres au moins une fois par jour. Qui plus est deux chanteurs réunis par une même personne, un autre chanteur nommé Michel Berger. Réunir Johnny Hallyday et France Gall dans une même cuvée n'a rien d'anodin. Tous les deux ont même chanté la même chanson : Diego libre dans sa tête (1981), texte dur sur la repression des dictatures en Amérique du... [Lire la suite]
Posté par borat8 à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 janvier 2018

Histoire d'une fenêtre que personne n'a ouverte

Un jeune soldat américain revient aux USA le temps de quelques heures... Drôle de cas à aborder que Billy Lynn's long halftime walk (Ang Lee, 2016) ou Un jour dans la vie de Billy Lynn par chez nous. Pour cela, il faut recontextualiser la chose. Ang Lee est un réalisateur taïwanais qui réalise des films aux USA depuis 1995 avec l'austenien Raison et sentiments. Dès lors, en dehors du wu xia pian Tigre et dragon (2000) et du film historique Lust, caution (2007), le réalisateur a tourné uniquement en anglais et est tombé... [Lire la suite]
10 janvier 2018

Nuit entre super-héroïsme pop et fantasy cimmérienne

Après une première nuit où Carnage (Tony Maylam, 1981) et Frankenhooker (Frank Henenlotter, 1990) se côtoyaient, revoici Bis on Thionville pour un nouveau numéro. Pour rappel c'est une rubrique liée aux Nuits du Bis du cinéma La Scala, ces soirées où les films fantastiques, d'horreur, d'action ou encore de science-fiction se rejoignent en un même lieu. Le principe de Bis on Thionville est le même que celui des Nuits du Bis : un double-programme, donc deux films abordés par chronique. Aujourd'hui, je vais revenir sur la Nuit survenue... [Lire la suite]