23 mai 2011

Tim Allen en Père Noël

genre: comédie, film pour enfantsannée: 1995durée: 1h35 l'histoire: La veille de Noël, un vendeur de jouets, Scott Calvin, se retrouve dans une situation insolite: le Père Noël ayant glissé du haut d'un toit, tout le désigne pour le remplacer... la critique d'Alice In Oliver: Décidemment, les films de Noël semblent toujours rencontrer un certain succès. John Pasquin et Tim Allen l'ont bien compris.En résulte une comédie pour enfants, j'ai nommé Super Noël, en anglais, The Santa Clause. Inutile ici d'attendre le nouveau chef... [Lire la suite]

23 mai 2011

Un bar-restaurant très particulier

  genre: horreur (interdit aux - 12 ans)année: 2010durée: 1h35 l'histoire: Trois histoires mais un fil conducteur, celui d'un chauffeur routier s'arrêtant dans un bar-restaurant perdu au milieu de nulle part. Va s'en suivre des histoires pour le moins étranges, racontées par la serveuse et ses clients. la critique d'Alice In Oliver: Depuis quelques années, le cinéma français semble réellement se lancer dans les productions gores et horrifiques, pour le meilleur mais surtout pour le pire.Avec Ouvert 24/7, le réalisateur,... [Lire la suite]
Posté par Alice In Oliver à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 mai 2011

Clap de fin pour Cannes 2011

ça y est, les festivités sont finies au grand bonheur de certains cannois dans l'incapacité de pouvoir prendre leurs voitures pour aller bosser et pouvoir dormir correctement (c'est pas Jean Roch qui paye le sommeil). Curieux d'entendre ça de la bouche de quelqu'un habitant dans le Nord Est de la France, mais bon c'est la réalité. Allez, évoquons le palmarès de ce Festival de Cannes apparemment très riche (si l'on en croit à la Palme d'or c'est le cas). Le prix du jury a été donné à Polisse de MaÏwenn, dit comme la première claque du... [Lire la suite]
22 mai 2011

Cannes 2011 dans les grandes largeurs

A l'heure où je vous parles, l'édition 2011 du Festival de Cannes va se terminer dans quelques heures. L'occasion de reparler du meilleur et du pire. Niveau films, Cannes 2011 semble meilleure que la précédante, qui nous avait donné un lot de films chiants, nuls ou inintéressants. 4 films se détachent du lot de la compétition: Polisse de MaÏwenn, The Artist de Michel Hazanavicius, Melancholia de Lars von Trier et Drive de Nicolas Winding Refn. Le premier suit le quotidien d'une section de police s'occupant des affaires sur mineurs,... [Lire la suite]
21 mai 2011

Face à une créature de la mythologie

genre: horreur (interdit aux - 12 ans)année: 2009durée: 1h30 l'histoire: Les habitants d'un coin de l'Alaska doivent faire face à une terrible créature, libérée par la fonte des glaces: un wyvern... la critique d'Alice In Oliver: Gare à la pollution et aux changements climatiques ! Certes, le propos n'est pas nouveau, le cinéma horrifique ayant exploité le filon à outrance.Pourtant, Steven R. Monroe tente à nouveau le pari, avec Wyvern, réalisé en 2009, et condamné à une sortie directe en dvd. Au niveau du scénario, Wyvern... [Lire la suite]
Posté par Alice In Oliver à 17:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
21 mai 2011

Ecole Buissonnière

genre: comédieannée: 1985durée: 1h40 l'histoire: Quatre jeunes enseignants tentent de casser la routine de leur travail grâce à de nouvelles méthodes. Les quatre compères vont alors jouer quelques tours à leurs collègues. la critique d'Alice In Oliver: Suite au succès des Sous-Doués, d'autres comédies françaises tenteront le pari de l'école buissonnière. C'est le cas de P.RO.F.S, réalisé par Patrick Schulmann en 1985. Certes, beaucoup considèrent cette comédie comme un nanar.Ce qui n'est pas totalement faux... Toutefois, le... [Lire la suite]

21 mai 2011

Quand il n'y a plus de place en Enfer, les morts reviennent sur Terre

Les zombies sont partout et de plus en plus nombreux.Une journaliste,son amant pilote et 2 mercenaires se retrouvent dans un centre commercial et doivent s'habituer entre solitude,ravitaillements et tueries avec les morts vivants... En 1978,George A. Romero,un peu plus enrichi depuis La nuit des morts vivants,La nuit des fous vivants et Martin,décide de donner une suite à son premier film.Ce ne sera pas une vraie suite mais se déroulera après le premier volet.Ainsi les zombies sont devenus de plus en plus nombreux et les hommes... [Lire la suite]
21 mai 2011

Le sens de la vie

L'histoire d'une famille essayant de faire son deuil, mais aussi de la vie en elle même. Attendu comme le messie depuis ses premières photos datant de 2007, The Tree of life s'est fait attendre. Pas passé à l'édition 2010 (montage pas terminé), le Malick nouveau a débarqué sur la Croisette et en est reparti avec la Palme d'or, grosse prise de risque surtout sur une édition réunissant The Artist de Michel Hazanavicius et Drive de Nicolas Winding Refn. Autant dire que les avis sont divers, variant du très élogieux au mauvais. Il... [Lire la suite]
20 mai 2011

Un bon petit slasher

genre: horreur (interdit aux - 12 ans)année: 1989durée: 1h40 l'histoire: Virginia, employée dans une librairie, se passionne pour un vieux roman d'épouvante. Elle met la main sur le dernier livre de son auteur, qui raconte l'histoire d'un amoureux mutilant son propre visage. Bientôt, des personnes proches de Virginia sont assassinées par un sadique, qui semble s'inspirer du roman. la critique d'Alice In Oliver: Dans les années 80, de nombreux slashers verront le jour. C'est vraiment la décennie durant laquelle de nombreuses... [Lire la suite]
Posté par Alice In Oliver à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 mai 2011

Le film trash et polémique de Deodato

genre: horreur, gore, trash (interdit aux - 18 ans)année: 1980durée: 1h40 l'histoire: Quatre jeunes reporters sont partis en Amazonie afin de tourner un documentaire sur les cannibales. On ne les a jamais revus. Le Professeur Monroe décide de monter une expédition afin de les retrouver. Une fois arrivé sur place, il parvient à sa faire accepter par la plus dangereuse des tribus cannibales, le peuple des Arbres. la critique d'Alice In Oliver: Attention, film trash, gore, extrême et scandale ! J'ai nommé Cannibal Holocaust,... [Lire la suite]