26 octobre 2014

Cuvée living in Amérique

Jupter Ascending le nouveau film des Wachowski vient de subir le dur labeur de la traduction française avec Jupiter: le destin de l'univers (sic). Les semaines avant, The Interview (Rogen, Goldberg, 2014) devenait L'interview qui tue (re sic). L'occasion pour la Cave de Borat (d'ailleurs vous remarquerez au vue de sa nouvelle photo de profil que le camarade Borat a encore fait la teuf cette semaine et ce avant des vacances bien méritées) de revenir sur les merveilleuses traductions françaises offertes par les "versions FR" des... [Lire la suite]
Posté par borat8 à 10:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

21 octobre 2014

Mais pourquoi pourquoi bon sang de pourquoi pourquoi il y a des pourquoi dans ce pourquoi?

Un jeune garçon se retrouve dans un lieu clôt où il rencontre diverses personnes ayant formé un camp devant un labyrinthe. Le seul moyen de partir est de trouver la faille du labyrinthe, mais ce dernier se referme chaque jour et change de forme... On a eu les super-héros, les films avec Action Jones, les thriller type Seven, les révisions de contes, l'explosion de l'heroic fantasy (alors que les 80's étaient plus inspirées, en dehors du Seigneur des anneaux), les teen movies... maintenant on a droit aux young adult movies soit des... [Lire la suite]
20 octobre 2014

Il y a des films pas bons qui vous laissent un goût amer en bouche

Un homme raconte à sa fille comment il a rencontré les trois femmes de sa vie, tout en essayant de lui faire trouver qui est sa mère... Borat se serait-il mis à How I met your mother? Hé bien non! Il se trouve qu'Un jour, peut être, en plus de n'avoir pas été un chef d'oeuvre, n'a rien de novateur puisque la série de CBS était diffusée depuis au moins 2005 quand le film est sorti en 2008. Alors certes pas de bandes de potes mais il est aussi question d'un père racontant à son/ses enfant (s) comment il a rencontré sa mère tout en... [Lire la suite]
19 octobre 2014

Ils étaient partis chasser la baleine, c'est la baleine qui les a bouffés

Il y a des réalisateurs qui reviennent incroyablement dans votre estime au fil des années. Déjà en voyant les trois quarts de sa filmographie, mais surtout en voyant qu'il est aussi capable du meilleur. En essayant d'oublier le pire bien évidemment. Ma première incursion dans le cinéma de Ron Howard fut bien malheureusement Da Vinci Code qui plus est le jour de mon anniversaire. Dans le genre haîne immédiate cela se pose là. Puis j'ai découvert ses autres films dont Les disparues et Frost/Nixon. Eloignés du blockbuster pour la... [Lire la suite]
16 octobre 2014

Les apparences sont parfois trompeuses

Nick Dumne découvre que sa femme a disparu le jour même de leur cinquième anniversaire de mariage. Le début d'un bel engrenage... Après avoir lu Les apparences (Gillian Flynn, 2012), l'idée de voir son adaptation par David Fincher n'en a été que plus grande. C'est aussi à ce moment-là que l'on voit à quel point le réalisateur de Seven est devenu une référence en terme de marketing. A l'heure où des blockbusters ont des bandes-annonces dévoilant jusqu'aux derniers plans du film (dernier cas marquant: The Amazing... [Lire la suite]
14 octobre 2014

Cuvée concept

Désolé chers lecteurs pour cette cuvée tardive et peinant à débarquer, votre cher Borat ayant fait la teuf jeudi soir et ayant eu un beau mal de crâne le vendredi après-midi (pas faute de ne pas avoir bu et fumé), je me suis mis à dormir toute la soirée, pas eu le temps samedi, d'autant que le soir, le Borat a enflammé le dance-floor, chantant comme un dieu (je n'ai plus de voix, mais vous vous en foutez bien puisque je vous écris donc vous ne m'entendez pas pardi!), dansant bien mieux que les stars et revenant seulement le dimanche... [Lire la suite]
Posté par borat8 à 10:00 - - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags : ,

11 octobre 2014

Putain 5 ans!

Happy birthday Ciné Borat!  Il est incroyable de voir à quel point ces cinq années sont passées à une vitesse folle. On ne se rend pas forcément compte, mais Ciné Borat a désormais cinq ans et autant de casseroles sur le grill. D'autant que votre cher Borat a bien changé, il est plus réfléchi dans ses commentaires (ou pas) mais surtout fait toujours autant de mauvaises vannes! Commençons donc par les chiffres car il faut bien faire un bilan mathématique. Ciné Borat totalise désormais 3390 articles, plus de 32 000 commentaires et... [Lire la suite]
Posté par borat8 à 10:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,
09 octobre 2014

Les cornes parlent pour vous

Iggy vient de perdre sa petite-amie de toujours et se voit accuser du meurtre. Blasphémant, il se retrouve dès le lendemain avec des cornes sur le front et découvre qu'elles peuvent faire parler les gens sur leurs secrets enfouis. L'occasion de retrouver le vrai meurtrier... Dire que Horns aurait dû sortir depuis bien longtemps relève de l'euphémisme. Diffusé en septembre 2013 au Festival de Toronto, le quatrième film américain d'Alexandre Aja a attendu plus d'un an pour sortir. La raison? L'acquisition du film par les frères... [Lire la suite]
06 octobre 2014

Que t'aime! Que t'aime! Que t'aime! (désolé...)

Un handicapé mental bat une fille qu'il aime après avoir vu sa soeur pratiquer des positions SM. Le psychologue de la fille a alors une idée de génie: confronter et faire tomber amoureux l'handicapé mental et sa victime... Attention rareté absolue dans le navet! Quasiment invisible des écrans! Quasiment jamais passé à la télé! Même pas disponible en DVD (tout du moins en dehors d'un coffret de dix films!)! Et français! De l'inédit pour ce blog déjà bien complet dans la bouse cinématographique. Je l'avais vu programmé une fois sur... [Lire la suite]
05 octobre 2014

Cuvée Fincher

La Cave de Borat a déjà ouvert ses portes au monde du clip et notamment pour une cuvée spéciale Spike Jonze. A l'heure où Gone Girl est attendu pour mercredi, il était temps de revenir sur les talents de clippeur de l'ami David Fincher. Pas sur toute sa vidéographie, mais le principal sera là. On l'oublie souvent mais Fincher fut un clippeur phare des 80's-90's, le genre qui a réussi à trouver des propositions de long-métrages grâce à ses travaux (à l'image d'Anton Corbijn même s'il s'est mis au long bien plus tard). Je vous avais... [Lire la suite]