25 octobre 2017

Le nom de la comète

Deux adolescents de sexes opposés permutent de corps le temps d'une journée plusieurs fois, alors qu'ils ne connaissent pas... L'animation japonaise ne s'est jamais aussi bien portée, tout du moins en terme de qualité. La distribution française tente des choses, mais ses choix ne sont pas toujours payant. Gaumont a bien misé sur Le garçon et la bête (Mamoru Hosoda, 2015), mais sa sortie en janvier 2016 n'avait pas été propice, là où les précédents films du réalisateur étaient sortis en été avec succès. Makoto Shinkai n'avait jamais... [Lire la suite]

20 octobre 2017

Si vous trouvez le bout du tunnel, vous êtes quelqu'un de chanceux

Suite à l'effondrement d'un tunnel, un homme se retrouve à survivre malgré lui avec qui lui reste. Pendant ce temps, les secours essayent de le sauver... Le cinéma sud-coréen continue son petit voyage en France avec un de ses derniers grands succès. Non pas The Age of shadows (Kim Jee Woon, 2016) qui attend toujours un distributeur (vu comme c'est parti, plutôt un éditeur) alors qu'il est sur le net et disponible en import, mais Tunnel (Kim Seong Hoon, 2016). Le film précédent de Seong Hoon Hard day (2014) était déjà passé... [Lire la suite]
13 octobre 2017

Cuvée long live the King #4

Stephen King continue d'arpenter la Cave de Borat en grand seigneur. Dans cette nouvelle cuvée, il s'agira aussi de rendre hommage à deux réalisateurs partis ces dernières semaines vers de nouvelles contrées. Bonne route chers lecteurs et faites bien attention, des vampires, des morts-vivants et même des loups-garous rôdent dans le coin. (attention spoilers) Mercy (Peter Cornwell, 2014) : Mémé a ses petits secrets Alors que l'on parle depuis quelques temps d'une réadaptation de Firestarter (1980) dans sa line-up, le... [Lire la suite]
11 octobre 2017

Putain 8 ans !

J'arrête la blogosphère.                          Ne partez pas, ce n'était qu'une blague. Vous êtes vraiment sensibles chers lecteurs. Cela fait désormais huit belles années qui viennent de passer et comme d'habitude, il faut souffler les bougies du blog le 11 octobre. Huit si vous avez bien suivi. Ciné Borat c'est 3682 articles, 37 365 commentaires, plus de 1 073 848 visiteurs (entre 100 et 200 par jour), dix écureuils syndiqués, un café, l'addition...... [Lire la suite]
Posté par borat8 à 10:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,
04 octobre 2017

Les androïdes rêvent ils de moutons électriques ?

XXIème siècle. Rick Deckard est un blade runner, policier qui traque des androïdes meurtriers ou fugitifs nommés réplicants... Affiche réalisée par Drew Struzan pour la sortie du "Final Cut". A l'origine il y a Philip K Dick, grand auteur oeuvrant notamment dans la science-fiction et jouant entre rêve et réalité (si bien qu'on peut le voir comme une inspiration notable de feu Satoshi Kon). Un auteur qui a attiré à titre post-thume (il est décédé en 1982) divers réalisateurs, que ce soit Steven Spielberg (Minority report, 2002),... [Lire la suite]
28 septembre 2017

Cuvée long live the King #3

Alors que Gerald's game (Mike Flanagan, 2017) s'apprête à se dévoiler sur Netflix, la Cave de Borat prolonge les hostilités avec Stephen King. Outre des films, il sera également question d'oeuvres télévisuelles au cours de cette cuvée. C'est donc parti pour une troisième cuvée entre le chaud et le froid à en tomber malade. En espérant que vous ne finirez pas avec une sale grippe. (attention spoilers) Le Fléau (Mick Garris, 1994) : La main de l'Homme en noir déposa le virus balayant ainsi l'Humanité Couverture géante pour... [Lire la suite]

21 septembre 2017

L'expédition d'une vie

Au début du XXème siècle, Percy Fawcett part pour l'Amazonie pour cartographier le Brésil et la Bolivie. Ce qui devait être une simple expédition deviendra une obsession pour l'explorateur... James Gray est un miraculé d'une trempe exceptionnelle. On essaye toujours de le jeter par la porte, il revient toujours par la fenêtre. Hollywood n'en veut pas, le casse très souvent (The Yards est resté deux ans dans le placard des Weinstein et fut balancé à Cannes avec une fin classique), mais il revient curieusement toujours plus fort. Un... [Lire la suite]
17 septembre 2017

Cuvée long live the King #2

La Cave de Borat continue l'odyssée dans les adaptations d'oeuvres de Stephen King. Que les coulrophobes (pour les deux du fond, ceux qui ont peur des clowns) se cachent les yeux, certaines photos en fin de cuvée pourraient leur faire mal au coeur ou les perturber. Concentrez vous sur l'écrit et tout se passera bien. (attention spoilers) La part des ténèbres / Fenêtre secrète (Romero, Koepp, 1993-2004) : L'auteur se dédouble   Stephen King a souvent fait dans la référence méta au cours de sa carrière. La mort de son chat a... [Lire la suite]
13 septembre 2017

Excalibur peut rester endormie

Arthur a été éloigné du trône qui lui est dû depuis son enfance. Il refait surface lorsqu'il parvient à enlever l'épée Excalibur de la roche. A partir de là, Arthur va entrer en guerre avec son oncle pour le pouvoir de Camelot... King Arthur : Legend of the sword (Guy Ritchie, 2017) ne partait pas forcément du mauvais pied. Guy Ritchie a ses fans, cela faisait longtemps que le mythe d'Excalibur n'avait pas été abordé au cinéma (même Le Roi Arthur d'Antoine Fuqua n'en parlait pas) et le casting est plutôt pas mal. On y retrouve... [Lire la suite]
09 septembre 2017

Cuvée long live the King #1

La Cave de Borat s'apprête à partir dans un cycle pour le moins gargantuesque. Bien qu'il ne s'apprête pas à parler de tout (certains films ont déjà été abordé dans ces colonnes, d'autres ne valent pas la peine que l'on s'y attarde), votre cher Borat s'apprête à parler des adaptations de romans ou nouvelles de Stephen King, avec parfois quelques exceptions. La sortie de La Tour sombre (Nikolaj Arcel) et de Ça Chapitre Un (Andrés Muschietti) au cinéma; de Gerald's game (Mike Flanagan) et 1922 (Zak Hilditch) sur Netflix; et les... [Lire la suite]