10 août 2014

Un art spirituel, philosophique, ésotérique et cosmologique

  genre: documentaire (film censuré jusqu'en 1961)Durée: 30 minutesAnnée: 1953 l'histoire: A travers un essai sur l'art africain, dénonciation de la colonisation et revendication de l'égalité raciale.  La critique d'Alice In Oliver: Il faut bien le reconnaître: l'association Chris Marker/Alain Resnais a le mérite de faire rêver. On se retrouve avec les futurs réalisateurs de La Jetée (pour Chris Marker) et de Nuit et Brouillard (pour Alain Resnais). Dans les années 1950, les deux... [Lire la suite]

05 mars 2014

Le plus BDphile des cinéastes s'en est allé

Alain Resnais vient de nous quitter à l'âge noble de 91 ans, laissant vingt-sept courts-métrages et dix-neuf longs aussi variés soient-ils. Parmi ses courts, on retiendra notamment une folle volonté d'instruire le spectateur, de lui raconter ce qu'il ne sait pas. Son travail sur Van Gogh lui vaudra l'Oscar du meilleur court-métrage en 1950 et surtout parmi ses courts s'accaparant l'histoire, il s'est basé sur Guernica (1950) et bien évidemment sur Nuit et brouillard. Un film important compte tenu de l'époque où il a été réalisé (le... [Lire la suite]
Posté par borat8 à 10:26 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 décembre 2009

La nuit et le brouillard s'abattent sur Auschwitz

Il y a des films que vous découvrez tout seul et d'autres que vos profs doivent vous montrer. Vu l'année dernière déjà (je suis en redoublement au cas ou vous ne le saurez toujours pas) en cours d'histoire,Nuit et brouillard (indication qu'avait certains individus dans les camps) d'Alain Resnais s'impose comme une référence en terme de témoignagnes et assemblages d'archives. Soit un documentaire datant de 1955; par un cinéaste qui signera par la suite des films comme Hiroshima, mon amour; Mon oncle d'Amérique; Smocking, no smocking;... [Lire la suite]