08 décembre 2016

Dracula surgit d'outre-tombe

Genre : horreur, épouvante Année : 1968Durée : 1h32 Synopsis : Dans un village, une jeune femme est retrouvée morte et portant la marque d'un vampire. L'évêque et le curé monte au château de Dracula, l'un deux fait une chute, et se blesse. Le sang coulant de sa blessure réveille le prince des ténèbres enfoui sous la glace. L'homme de Dieu devient son serviteur et l'aide dans ses terribles méfaits. La critique d'Alice In Oliver : Freddie Francis fait partie de ces honnêtes artisans du cinéma bis qui a... [Lire la suite]

13 août 2014

Ambivalence féminine

  genre: horreur, épouvanteDurée: 1h25Année: 1964 l'histoire: Médusa est une gorgone qui pétrifie quiconque ose croiser son visage. Des experts se rendent dans la contrée où elle fait des ravages pour tenter de l'arrêter.  La critique d'Alice In Oliver: On ne présente plus la Hammer, une société de production britannique qui a surtout brillé entre le milieu des années 1950 et la fin des années 1960. Terence Fisher a réalisé beaucoup de films pour la Hammer. La célèbre firme lui doit un certain... [Lire la suite]
25 novembre 2012

Harry Potter et le secret de la Dame en noir

Fin du XIXème, Angleterre. Un jeune notaire veuf enquête sur un château appartenant à une femme dont le fantôme tue les enfants du village... Si la Hammer était déjà revenu sur une bonne pente critique avec Laisse moi entrer, il restait encore à faire un bon gros succès au box office. Produit pour 17 millions de $, La dame en noir fut un succès aux States et inévitablement au Royaume Uni. Il faut dire aussi que la Hammer avait un argument de poids en la personne de Daniel Radcliffe, le célèbre Harry Potter dont il s'agissait du... [Lire la suite]
24 novembre 2012

Chloe Moretz sort les crocs et vous demande d'entrer

Fin des années 80, Nouveau Mexique. Abby vient d'arriver dans le lotissement d'Owen. Il ne va cas tarder à savoir sa réelle nature et va devenir ami avec elle... La Hammer fut longtemps le berceau de l'horreur gothique et studio parfois casse-couille avec son acteur fétiche Christopher Lee (comme en le faisant tourner dans quinze tonnes de suites avec des personnages qu'il a déjà incarné). Au hasard, on citera un grand nombre de films de Terrence Fisher comme Le chien de Baskerville, Le fantôme de l'opéra, Frankenstein s'est... [Lire la suite]
27 décembre 2011

Christopher Lee dans le rôle du terrible Raspoutine

genre: épouvante, horreurannée: 1966durée: 1h30 l'histoire: Au début du siècle, dans la Russie des Tsars, le moine Raspoutine montre l'étendue de ses pouvoirs en échange de fêtes données en son honneur. Mais Raspoutine devient de plus en plus déterminé dans sa quête de pouvoir. Ce qui lui vaut de se faire des ennemis qui ont juré sa perte. la critique d'Alice In Oliver: On doit beaucoup de bons films d'horreur à la Hammer: Frankenstein s'est échappé, dans les griffes de la momie, le cauchemar de Dracula, la malédiction des... [Lire la suite]
20 septembre 2011

La créature sous influence hypnotique

genre: horreur, épouvante Année: 1964durée: 1h25 l'histoire: Chassé de son village, le Baron Frankenstein se rend dans la ville de Karlstaad pour y poursuivre ses expérimentations. Là, il retrouve, inanimée, la créature qu'il avait fabriquée quelques années auparavant. la critique d'Alice In Oliver: C'est le troisième film autour du Baron Frankenstein et de sa créature produite par la Hammer. Pour une fois, ce n'est pas ce bon vieux Terence Fisher qui s'attelle à la réalisation mais Freddie Francis, un cinéaste plus que... [Lire la suite]
Posté par Alice In Oliver à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 août 2011

Nouveau chef d'oeuvre pour Terence Fisher

Genre: policier, polarAnnée: 1959durée: 1h25 l'histoire: A la fin du siècle dernier, un chien sanguinaire se nourrit de la chair des héritiers de Sir Hugo Baskerville. Sherlock Holmes et le Docteur Watson mènent l'enquête. La critique d'Alice In Oliver: Pour ceux qui auront regardé attentivement l'affiche, ils pourront constater une faute d'orthographe dans l'intitulé du film, à savoir Le Chien des Baskervilles au lieu du Chien des Baskerville. Une erreur qui vient probablement de la traduction anglaise, à savoir The Hound of... [Lire la suite]
23 août 2011

Un cru sympathique mais dispensable de la Hammer

Genre: horreur (interdit aux - 12 ans)Année: 1966durée: 1h30 L'histoire: Sur une île isolée, le Docteur Phillips est sur le point d'inventer une médication contre le cancer. Un de ses confrères, le Docteur Stanley vient lui rendre visite, mais ne trouve que des corps entièrement désossés. La critique d'Alice In Oliver: Terence Fisher est un immense réalisateur, qui signera un grand nombre de classiques pour la Hammer, une société de production, surtout réputée pour ces nombreuses péloches horrifiques de qualité.Parmi les grands... [Lire la suite]
Posté par Alice In Oliver à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 juin 2011

Le Professeur Quatermass est de retour

genre: science fiction année: 1957durée: 1h20 l'histoire: Le Professeur Quatermass dirige un programme de recherches sur la vie extraterrestre. Une chute de météorites est détectée par son équipe. Sur place, Quatermass découvre une usine mystérieuse. Avec l'appui d'un politicien et d'une policier, Quatermass mène l'enquête sur les activités de l'usine. La critique d'Alice In Oliver: Contrairement à ce que l'on croit, la Hammer n'a pas signé que des films d'horreur. La firme produira également quelques comédies, des... [Lire la suite]
29 mai 2011

Un chef d'oeuvre méconnu de la Hammer

genre: épouvante, horreurannée: 1967durée: 1h35 l'histoire: Des ossements antédiluviens et un étrange objet métallique sont découverts durant des travaux à l'intérieur d'une station de métro de Londres. Des archéologues et l'armée sont appelés sur les lieux. la critique d'Alice In Oliver: En vérité, Les Monstres de L'Espace, réalisé par Roy Ward Baker en 1967, n'est pas la première aventure du professeur Quatermass.En effet, dix ans auparavant, Roy Ward Baker, avait déjà signé La Marque, un film d'horreur déjà produit par la... [Lire la suite]