27 juillet 2016

Séance faisant danser le diable au clair de lune

Cette semaine, l'Antichambre de Borat va faire trembler les murs, faire peur dans les chaumières, . Rappelons le topo de cette rubrique: trois films, trois critiques rapides mais tout aussi complètes et cette fois, ce sera au tour de films d'horreur. Au programme: une histoire vraie pas très catholique, un film d'époque diabolique et une virée sanglante dans le monde de la mode. Ready? Go! (attention spoilers)   Nous avions laissé l'ami James Wan avec le merveilleusement nanardesque Furious 7 (2015), film ayant accumulé des... [Lire la suite]

24 mai 2013

Seul Dieu peut le pardonner

Le frère de Julian meurt et sa mère compte bien se venger à travers son fils. Sauf que les choses sont loin d'être aussi faciles... S'il y a bien un film qui excite particulièrement la Croisette cette année, c'est bel et bien le retour de Nicolas Winding Refn. Dans une compétition pour le moins auteurisante et assez sobre, un bon coup de fouet dégueulasse change un peu la donne. Malgré le succès de Drive, Winding Refn n'a pas tenu à faire une production hollywoodienne et certains financements viennent de notre beau pays (Gaumont et... [Lire la suite]
05 avril 2013

Ryan en Thaïlande

C'est curieux qu'il faut parfois un film pour que tout le monde vous regarde autrement. C'est le cas de l'ami Nicolas Winding Refn, qui se voit offrir les sonnettes hollywoodiennes et même les plus foireuses. Que ce soit l'adaptation vrombissante d'une série TV, Die Hard 5 (si l'on se fit à ce qu'à dit Fred Cavayé (également pressenti) sur Filmsactu, il n'aurait été qu'un vulgaire faiseur), un remake de L'âge de cristal (autrefois convoité par Bryan Singer), un remake télévisé de Barbarella (ça c'est vrai et ce sera pour Canal) et... [Lire la suite]
13 juillet 2012

La trilogie de Nicolas Winding Refn

  genre: mafia, film noir (interdit aux moins de 16 ans)année: 1996, 2004, 2005durée: 1h45, 1h36, 1h42 l'histoire: Dealer d'héroïne, Franck s'endette auprès de Milo. En danger, il décide de monter une ultime arnaque avant de quitter le pays. la critique d'Alice In Oliver: C'est grâce à Pusher, sorti en 1996, que le réalisateur, Nicolas Winding Refn, va être révélé au grand public. Pusher est un film danois.Il s'agit également du premier volet d'une trilogie. Pusher sera aussi le film qui va faire connaître l'acteur Mads... [Lire la suite]
10 juillet 2012

Ne m'appelez plus Michael Peterson, je suis Bronson

Michael Peterson a été arrêté pour un vulgaire vol dans un bureau de poste. A partir de ce moment, il va devenir Bronson, le prisonnier le plus redouté des pénitenciers d'Angleterre en raison de sa violence envers les forces de l'ordre. Une réputation qu'il est prêt à conserver jusqu'à sa mort... Drive a consacré Nicolas Winding Refn auprès du grand public mais il ne faut pas oublier ses précédants travaux qui valent aussi le détour. On citera la trilogie Pusher, Valhalla Rising (même si pour ce dernier, cela risque d'être un débat... [Lire la suite]
31 octobre 2011

Conduire jusqu'au dernier souffle

Un cascadeur roule pour des malfrats en plus du cinéma et d'un job de mécanicien. Tombé amoureux de sa voisine, il décide d'aider son époux pour un braquage. Sauf que rien ne se passera comme prévu... Histoire de bien commencer une nouvelle année en votre compagnie, abordons l'un des films les plus en vue du moment. Alors que personne ne l'attendait, voire s'en foutait complètement (projection en fin de festival et les gros comme Polisse ou The Tree of life étaient déjà passés), Drive a étonné la Croisette, si bien que Nicolas... [Lire la suite]

23 juillet 2011

Ryan Gosling roule des mécaniques

Après deux jours à parler d'abberations filmiques, revenons au vrai cinéma. Comme vous le savez peut être le Comic Con est en place, délivrant son lot d'images événements. Ne vous inquiétez pas, je ne parlerais pas Twilight 4.1 qui y était hier (encore une mission pour notre Nigel de Radio Hollywood!); mais de Drive, le nouveau film événement de Nicolas Winding Refn, réalisateur danois à qui on doit les Pusher ou Bronson. Après son prix de la mise en scène à Cannes et les louanges de tout ceux qui l'ont vu; voici enfin la bande... [Lire la suite]
10 juin 2011

Un voyage initiatique

  genre: aventureannée: 2010durée: 1h30 Synopsis: Pendant des années, One-Eye, un guerrier muet et sage, a été prisonnier de Barde, un chef de clan. Grâce à l'aide d'un enfant, Are, il parvient à tuer son géôlier, et ensemble, ils s'échappent, s'embarquant au coeur des ténèbres. la critique d'Alice In Oliver: Evidemment, ce nouveau film de Nicolas Winding Refn était attendu tournant. Il faut dire aussi que le réalisateur a tout de même signé la trilogie Pusher et l'excellent Bronson. Pour Valhalla Rising: le guerrier... [Lire la suite]
23 mai 2011

Clap de fin pour Cannes 2011

ça y est, les festivités sont finies au grand bonheur de certains cannois dans l'incapacité de pouvoir prendre leurs voitures pour aller bosser et pouvoir dormir correctement (c'est pas Jean Roch qui paye le sommeil). Curieux d'entendre ça de la bouche de quelqu'un habitant dans le Nord Est de la France, mais bon c'est la réalité. Allez, évoquons le palmarès de ce Festival de Cannes apparemment très riche (si l'on en croit à la Palme d'or c'est le cas). Le prix du jury a été donné à Polisse de MaÏwenn, dit comme la première claque du... [Lire la suite]
22 mai 2011

Cannes 2011 dans les grandes largeurs

A l'heure où je vous parles, l'édition 2011 du Festival de Cannes va se terminer dans quelques heures. L'occasion de reparler du meilleur et du pire. Niveau films, Cannes 2011 semble meilleure que la précédante, qui nous avait donné un lot de films chiants, nuls ou inintéressants. 4 films se détachent du lot de la compétition: Polisse de MaÏwenn, The Artist de Michel Hazanavicius, Melancholia de Lars von Trier et Drive de Nicolas Winding Refn. Le premier suit le quotidien d'une section de police s'occupant des affaires sur mineurs,... [Lire la suite]