28 février 2012

Que de surprises pour les Oscars, que de redite!

Tout d'abord, une minute de silence pour deux films dont l'absence scandaleuse se ressent jusque dans les résultats  de ces Oscars, alors qu'ils n'ont même pas été nominé. Je parle bien sûr des pauvres Drive de Nicolas Winding Refn et Shame de Steve McQueen, deux films qui ont plus ou moins fait l'unanimité et snobés par les différentes cérémonies récentes. Surtout qu'on aurait pu largement les mettre à la place d'Extrêmement fort et incroyable près (la plupart des médias parle d'une grosse guimauve de première) ou... [Lire la suite]

17 janvier 2012

Parfois l'ennui est sauvé par le trouble-fête

ça y est, les Golden Globes sont pliés dans des cartons, les sièges sont rangés, les cadavres de bouteille par milliers dans des containers... A vrai dire, en dehors des résultats, on se contrebalance un peu de cette cérémonie pré-Oscars pour au moins une raison: l'absence inacceptable (pas assez forte), intolérable (trop forte), desespérement débile (ça sonne bien je trouve) de Drive, le masterpiece de l'an dernier. Et si Ryan Gosling est nominé c'est uniquement pour ses rôles dans Les marches du pouvoir et Crazy, stupid, love. On... [Lire la suite]
25 octobre 2011

L'artiste est immortel

1928, Hollywood. George Valentin est la grande star du Cinéma muet, alignant les succès sans précédant. Mais quand arrive le parlant, sa déchéance commence... Faire un film muet, en noir et blanc et avec Jean Dujardin. C'est qu'a en tête Michel Hazanavicius depuis le mémorable Rio ne répond plus. Un projet franchement improbable dans un cinéma qui parle depuis 1929 et où le noir et blanc est révolu en dehors de certains cas (Sin City malgré l'aspect numérique). Pourtant le réalisateur a persisté, suscitant l'intérêt d'un Thomas... [Lire la suite]
22 mai 2011

Cannes 2011 dans les grandes largeurs

A l'heure où je vous parles, l'édition 2011 du Festival de Cannes va se terminer dans quelques heures. L'occasion de reparler du meilleur et du pire. Niveau films, Cannes 2011 semble meilleure que la précédante, qui nous avait donné un lot de films chiants, nuls ou inintéressants. 4 films se détachent du lot de la compétition: Polisse de MaÏwenn, The Artist de Michel Hazanavicius, Melancholia de Lars von Trier et Drive de Nicolas Winding Refn. Le premier suit le quotidien d'une section de police s'occupant des affaires sur mineurs,... [Lire la suite]