28 mai 2017

Terrence Malick aux confins des étoiles

Terrence Malick, phénomène de la rareté au cinéma depuis Les moissons du ciel (1979), a décidé de passer à la vitesse supérieure pour la décennie 2010. Cinq films (dont un en post-production et une Palme d'or) plus tard, Malick est toujours là et ce malgré des films qui peinent à renflouer les caisses. Un diagnostic assez évident compte tenu du cinéma quasi-expérimental qu'il effectue désormais et qui décontenance bons nombres de spectateurs. Pas le genre à faire des chiffres mirobolants au box-office. Toutefois, il attire toujours... [Lire la suite]