24 janvier 2019

Les villes qui marchent

Dans un futur proche où les villes sont mobiles, s'attaquent et se complètent, Hester Shaw espère se venger de Thaddeus Valentine, l'homme qui a tué sa mère... On se souviendra encore longtemps des deux derniers mois de 2018 au cinéma. On avait l'habitude des étés avec des grosses productions qui s'entrechoquent semaine après semaine, mais rarement de la fin d'année. Le nombre de sorties PG et PG-13 pouvant amener un public familial dans les salles américaines en novembre et décembre fut assez spectaculaire. Jugez plutôt... [Lire la suite]

25 juillet 2018

Cuvée barkerienne #2

Après avoir évoqué la semaine dernière les premières réalisations de Clive Barker comme la franchise Hellraiser en partie, continuons ce voyage dans le monde cinématographique de Clive Barker. Tout d'abord avec Candyman, puis avec certaines adaptations plus hasardeuses. (Attention spoilers) Candyman 1 et 2 (Rose, Condon, 1992-95) : Quand la mort a le goût du miel Tirée du cinquième volume des Livres de sang (1985), The Forbidden présente une étudiante faisant une thèse sur les graffitis à Liverpool. Une légende circule autour... [Lire la suite]
18 juillet 2018

Cuvée barkerienne #1

Romancier s'étant mis à l'écriture dès les 60's, Clive Barker s'est imposé au fil des décennies comme une véritable référence de l'horreur et du fantastique. Dans les 80's, l'auteur a connu un boom dans sa carrière suite à une déclaration phare de Stephen King : "J'ai vu l'avenir de l'horreur, son nom est Clive Barker". Dès lors, le cinéma s'est intéressé à ses oeuvres et Barker a commencé à faire de même en scénarisant les adaptations de ses romans ou nouvelles. Alors que Le maître des illusions (Barker, 1995) vient de sortir en BR... [Lire la suite]
02 juillet 2018

L'été américain #8

Huitième épisode de l'émission L'été américain ! Je m'intéresse cette semaine à Alex Proyas, réalisateur de qualité mais qui a souvent dû faire face à de gros problèmes de production. On se souvient du tragique The Crow (1994) où Brandon Lee s'était mortellement fait tirer dessus, mais aussi de Dark City (1998) qui mit plusieurs années à sortir dans sa vraie version. I, robot (2004) n'est pas en restes, film à la production houleuse et dont certains aspects restent encore dans le film. Si vous désirez (re) voir les précédents... [Lire la suite]
28 avril 2018

Come with me and you'll be in a world of pure imagination...

En 2045, le monde cherche l'easter egg de James Halliday, créateur de l'Oasis un jeu-vidéo en réalité virtuelle, avec son héritage à la clé. Un aspect qui intéresse également l'entreprise IOI... Affiche réalisée par Paul Shipper. Adapter un bon roman est difficile car il faut être aussi bon, voire parfois le transcender pour en faire un grand film. Adapter un mauvais roman est un pari tout aussi risqué, au risque de faire aussi affreux ou de faire pire. Les deux exercices ne sont pas une mince affaire et le film (ou même la série... [Lire la suite]
10 novembre 2017

Cuvée long live the King #5

Après une petite pause, la Cave de Borat continue son cycle consacré aux adaptations d'oeuvres de Stephen King, mais pas que. En effet, cette fois-ci cette cuvée n'abordera pas que des films, mais également des romans de l'écrivain que votre cher Borat a lu le mois dernier. Alors accrochez-vous, le vol vers l'univers de Stephen King aura quelques turbulences frissonnantes. (Attention spoilers) Le bazaar de l'épouvante (Fraser Clarke Heston, 1993) : Leland Gaunt, un ami qui vous veut du bien Outre les allusions récurrentes... [Lire la suite]

13 octobre 2017

Cuvée long live the King #4

Stephen King continue d'arpenter la Cave de Borat en grand seigneur. Dans cette nouvelle cuvée, il s'agira aussi de rendre hommage à deux réalisateurs partis ces dernières semaines vers de nouvelles contrées. Bonne route chers lecteurs et faites bien attention, des vampires, des morts-vivants et même des loups-garous rôdent dans le coin. (attention spoilers) Mercy (Peter Cornwell, 2014) : Mémé a ses petits secrets Alors que l'on parle depuis quelques temps d'une réadaptation de Firestarter (1980) dans sa line-up, le... [Lire la suite]
28 septembre 2017

Cuvée long live the King #3

Alors que Gerald's game (Mike Flanagan, 2017) s'apprête à se dévoiler sur Netflix, la Cave de Borat prolonge les hostilités avec Stephen King. Outre des films, il sera également question d'oeuvres télévisuelles au cours de cette cuvée. C'est donc parti pour une troisième cuvée entre le chaud et le froid à en tomber malade. En espérant que vous ne finirez pas avec une sale grippe. (attention spoilers) Le Fléau (Mick Garris, 1994) : La main de l'Homme en noir déposa le virus balayant ainsi l'Humanité Couverture géante pour... [Lire la suite]
17 septembre 2017

Cuvée long live the King #2

La Cave de Borat continue l'odyssée dans les adaptations d'oeuvres de Stephen King. Que les coulrophobes (pour les deux du fond, ceux qui ont peur des clowns) se cachent les yeux, certaines photos en fin de cuvée pourraient leur faire mal au coeur ou les perturber. Concentrez vous sur l'écrit et tout se passera bien. (attention spoilers) La part des ténèbres / Fenêtre secrète (Romero, Koepp, 1993-2004) : L'auteur se dédouble   Stephen King a souvent fait dans la référence méta au cours de sa carrière. La mort de son chat a... [Lire la suite]
09 septembre 2017

Cuvée long live the King #1

La Cave de Borat s'apprête à partir dans un cycle pour le moins gargantuesque. Bien qu'il ne s'apprête pas à parler de tout (certains films ont déjà été abordé dans ces colonnes, d'autres ne valent pas la peine que l'on s'y attarde), votre cher Borat s'apprête à parler des adaptations de romans ou nouvelles de Stephen King, avec parfois quelques exceptions. La sortie de La Tour sombre (Nikolaj Arcel) et de Ça Chapitre Un (Andrés Muschietti) au cinéma; de Gerald's game (Mike Flanagan) et 1922 (Zak Hilditch) sur Netflix; et les... [Lire la suite]