08 avril 2017

Cuvée Dantesque #4

Après près d'un mois passé à revenir sur la carrière de Joe Dante, il est temps pour la Cave de Borat de terminer sa rétrospective. Quatrième et dernière cuvée consacrée au réalisateur des Gremlins avec ses trois derniers crus produits entre 2004 et 2014. (Attention spoilers) Les Looney Tunes passent à l'action (2003): La fin d'une époque dingue Durant les 80's, Joe Dante a eu l'occasion de croiser son idole Chuck Jones, éminent animateur, réalisateur et créateur des Looney Tunes. Les deux se lient d'amitié au point que... [Lire la suite]

01 avril 2017

Cuvée Dantesque #3

Après être revenu sur les années 80 fort spielbergiennes de l'ami Joe Dante, passons aux 90's entre cinéma et télévision. Go! (Attention spoilers) Matinee et Runaway Daughters (1993, 1994): Retour en enfance Jaquette du BR français. Peu après Gremlins 2 (1990), Joe Dante est contacté pour réaliser Matinee. Sur le BR du film, le réalisateur décrit le premier jet comme des jeunes "évoquant le cinéma de leur enfance" avec comme dénominateur commun une salle de cinéma. Une pointe de fantastique se présentait à travers un... [Lire la suite]
03 mars 2017

John et Bill sont partis vers d'autres contrées

En un mois, le cinéma a perdu deux acteurs qui avait la particularité d'être assez prolifique. Votre cher Borat va leur rendre un hommage digne de ce nom. En plein Festival de Gérardmer, votre interlocuteur avait appris la mort de John Hurt pris par le crabe. L'acteur britannique avait durablement marqué le cinéma depuis les années 70, au point d'accumuler les premiers et seconds rôles mémorables très rapidement. Le premier est l'un des dommages collatéraux du glaçant Richard Attenborough dans L'étrangleur de Rillington Place (Richard... [Lire la suite]
27 février 2017

Le bronze en direct

Après les Golden Globes, votre cher Borat va suivre pour vous les Oscars en direct. Cela va être long (votre cher Borat est parti pour rester debout jusqu'à un peu plus de 6 heures du matin), il n'y aura peut être pas à boire et à manger, on verra bien. Soyez prêts! 2h35: Tu commence par Justin Timberlake, c'est autre chose qu'une seule seconde des Césars. Comment ça je suis de mauvaise foi et je dis ça sans avoir regarder ka cérémonie vendredi soir ? Vous regardez une édition des Césars une fois, vous n'oubliez jamais l'ennui total... [Lire la suite]
Posté par borat8 à 01:27 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 janvier 2017

L'or en direct

Votre cher Borat vous parle en direct live pour la cérémonie des Golden Globes. L'heure de réactions, de dire les récompenses, de se marrer ou pas. Alors soyez prêt pour une nuit de folie (ou pas) ! 2h: Après dix mille heures passées devant un tapis rouge, les Golden Globes commencent avec un petit show musical visiblement inspiré de La la land (Damien Chazelle, 2016). Hé oui comme souvent, le film n'est toujours pas sorti chez nous, mais vu sa date initiale (il devait sortir face à Moana le dernier Disney), ce n'est peut être pas... [Lire la suite]
31 décembre 2016

Tell me 2017, do you bleed?

Avant de passer le nouvel an, certains le verre à la main, d'autres la tête dans la bassine (les deux en même temps marchent aussi, croyez votre cher Borat sur parole), il était temps de faire le bilan cinématographique de l'année. Avant cela, faisons un petit hommage à ceux qui nous ont quitté cette année qu'ils soient liés au cinéma ou non: Vilmos Zgismond, Michel Delpech, Michel Galabru, Yves Vincent, David Bowie, David Margulies, Alan Rickman, Franco Citti, Ettore Scola, Maurice White, Umberto Eco, Andrzej Zulawski, Tony Burton,... [Lire la suite]

29 décembre 2016

Ils sont tous partis vers une galaxie lointaine, très lointaine

Au départ il était question de parler de Gotlib, disparu le 4 décembre dernier. Puis George Michael nous a quitté dimanche, suivit deux jours après par Carrie Fisher et Claude Gensac. Plutôt que de faire quatre articles différents qui auraient été affreux et tristes à écrire, un hommage groupé n'est peut être pas un mal (même si l'aspect douloureux est bel et bien présent). Commençons comme il se doit par évoquer Marcel Gottlieb. Votre cher Borat l'a découvert assez tard alors même qu'il venait de quitter l'école à l'aide d'un... [Lire la suite]
19 novembre 2016

Bloody Disney

(Attention cet article analyse des films en détails, possibles spoilers à la clé) Parler des studios Disney est toujours particulier, que ce soit en évoquant son patriarche, son héritage, ses déboires, l'idéologie du chef...  Comme votre cher Borat le dit souvent, si vous dites que vous aimez les films des studios Disney ou plus généralement films d'animation, les moqueries fusent. Vous avez certainement déjà eu droit aux "tu es un peu trop vieux pour ces gamineries", "les dessin-animés c'est pour les enfants" ou... [Lire la suite]
Posté par borat8 à 10:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 novembre 2016

Leonard s'en est allé, sa musique reste

A l'heure où votre cher Borat parle, le cinéma vient de perdre le célèbre Robert Vaughn. Les plus vieux lecteurs de ce blog (rien de méchant mes amis, restez avec nous) le connaissaient pour son rôle dans la série d'espionnage récemment adaptée par Guy Ritchie, The Man from UNCLE (1964-68). Les plus attachés au cinéma se rappelleront certainement mieux du mercenaire avant tout là pour l'argent dans le remake des Sept samouraïs signé John Sturges (1960). Pas son rôle le plus connu, mais indéniablement une gueule reconnaissable.... [Lire la suite]
Posté par borat8 à 22:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 juin 2016

Cuvée last lethal weapon

Après être revenu sur son nouveau film la semaine dernière, votre cher Borat part rejoindre sa Cave pour vous parler de Shane Black. Son nom ne dit pas forcément grand chose au spectateur lambda et pourtant il connaît souvent au moins un des films qu'il a scénarisé. Commençant comme acteur (en plus d'être script-doctor dessus, il fut aussi la première victime du Predator!), il décide de se mettre à l'écriture sous l'impulsion de Fred Dekker, ami avec qui il co-signera The Monster Squad (1987). Une histoire de soldats zombies nommée... [Lire la suite]