Mes films de chevet

18811195[1] Pour une poignée de dollars (Sergio Leone) ...Et pour quelques dollars de plus (Sergio Leone) Le bon, la brute et le truand (Sergio Leone) Il était une fois la révolution (Sergio Leone) Il était une fois en Amérique (Sergio Leone) Les temps modernes (Charlie Chaplin) Le dictateur (Charlie Chaplin) The Party (Blake Edwards) Victor, Victoria (Blake Edwards) Rain man (Barry Levinson) Lolita (Stanley Kubrick) Full Metal Jacket (Stanley Kubrick) Les aventures de Rabbi Jacob (Gérard Oury) Oscar (Edouard Molinaro) La cage aux folles (Edouard Molinaro) Phantom of the Paradise (Brian De Palma) Citizen Kane (Orson Welles) La soif du mal (Orson Welles) La vérité si je mens (Thomas Gilou) La vérité si je mens 2 (Thomas Gilou) Le magicien d'Oz (Victor Fleming) Né un 4 juillet (Oliver Stone) JFK (Oliver Stone) Casino Royale (Hugues, Guest, Huston, McGrath, Parrish) Vampire, vous avez dit vampire? (Tom Holland) Les sept samouraÏs (Akira Kurosawa) Les sept mercenaires (John Sturges) La fureur de vivre (Nicholas Ray) Les fils de l'Homme (Alfonso Cuaron) Eternal Sunshine and the spotless mind (Michel Gondry) La corde (Alfred Hitchcock) Death Sentence (James Wan) Les chiens de paille (Sam Peckinpah) Gattaca (Andrew Niccol) Dracula (Francis Ford Coppola) Requiem pour un massacre (Elem Klimov) Le silence des agneaux (Jonathan Demme) Un amour de coccinelle (Robert Stevenson) Sin City (Robert Rodriguez, Frank Miller) La Planète des singes (Franklin J Schaffner) La conquête de la Planète des singes (J Lee Thompson) Santa Sangre (Alejandro Jodorowsky) Magnum force (Ted Post) Rosemary's baby (Roman Polanski) Good Morning England (Richard Curtis) Certains l'aiment chaud (Billy Wilder) L'espion qui m'a tiré (Jay Roach) L'échelle de Jacob (Adrian Lyne) Au nom du père (Jim Sheridan) Cry Freedom (Richard Attenborough) L'invasion des profanateurs de sépultures (D. Siegel) La tour infernale (Irwin Allen, John Guillermin) Soleil vert (Richard Fleischer) Suspiria (Dario Argento) Ben Hur (William Wyler) L'homme qui rétrécit (Jack Arnold) Trainspotting (Danny Boyle)