Chaque année, le 11 octobre est l'occasion de fêter l'existence de Ciné Borat, avec désormais neuf années au compteur. Allons droit au but, merci aux fidèles du blog, qu'ils soient sur Twitter, Facebook ou dans les commentaires à l'image d'Olivier, 2flics, Yvonne, Titi, Selenie, Prince, Laurent, Vladdy, Nicos et bien d'autres que j'oublie très certainement. Sans vous, Ciné Borat ne serait rien et je vous en remercie encore. Ciné Borat c'est également 3768 articles, 37 863 commentaires et 1 157 322 visiteurs. Le compte Twitter affiche désormais 1121 abonnés (https://twitter.com/CineBorat) et la page Facebook reste stable même si l'affluence est correcte (https://www.facebook.com/Cine.Borat2/). L'occasion de parler de l'actualité, de certaines manifestations (comme le Printemps du cinéma, la Fête du cinéma ou récemment Ciné Cool) comme de donner des avis brefs sur des films en tous genres.

Cet article anniversaire est également l'occasion de dire que je suis heureux de la manière dont évolue la chaîne TonTube, soit la petite soeur du blog (https://www.youtube.com/channel/UClMSR3i4WPAFKPdJxMmfiAg). Evidemment, l'audience reste petite si l'on se fit à d'autres youtubeurs qui alignent les plus de 1000 vues. C'est une chose que j'avais anticipé dès le départ. Toutefois, les retours sont globalement positifs et l'audience s'avère plutôt régulière. Ainsi, cinq vidéos ont dépassé les 200 vues et seulement quatre (soit les dernières) n'ont pas encore atteint les 100 vues. Par les deux séries d'émissions que j'ai effectué (soit L'été américain et Tsui Hark vs the world), j'ai pu voir ce qui pouvait plaire dans mes vidéos et cela m'a conforté dans cette idée d'informer sur les films dont je parle plus que de donner mon avis.

Ce qui n'est pas plus mal, même s'il peut m'arriver d'aller un peu plus dans l'analyse dans certains cas (je pense à l'épisode de L'été américain sur Miami Vice). La spéciale Tsui Hark fut aussi l'occasion de tester une autre manière de filmer. Depuis le tournage de ces vidéos, je tourne en séquences et non plus en prise continue. Une manière également de me concentrer sur certains points, au lieu d'improviser la structure de la vidéo au fil du tournage. Le montage des vidéos produites depuis août me paraît également plus dynamique, avec plus de coupes drastiques aux bons endroits. Parler de films qui ne sont pas récents ou ne viennent pas de sortir est une bonne idée également, me permettant de sortir du lot. A partir de ce mois-ci, L'été américain laissera sa place à une autre série d'émissions, cette fois-ci consacrée au réalisateur John Carpenter. 

Ce qui tombe bien au vue de son actualité (ressorties de certains de ses films au cinéma, rééditions de ses films, concerts, sortie d'Halloween de David Gordon Green). Comparé à L'été américain, les épisodes seront plus espacés laissant place à des émissions one-shots n'ayant absolument rien à voir avec John Carpenter Anthologie. Je pense également rassembler certains films de Big John en une même vidéo dans quelques cas, à l'image d'une vidéo évoquant les deux films avec Snake Plissken. En attendant, voici le teaser ci-dessous qui servira, en dehors des mentions finales, de générique pour les épisodes. Idem pour la rubrique Il était une fois en Asie où je reviendrai sur des films ou réalisateurs asiatiques et dont le premier numéro arrivera cette semaine. Au vue de l'accueil des vidéos sur Tsui Hark et mon envie de parler d'autres choses que le cinéma américain, cela me semble une évidence. 

Quant aux émissions one-shots, vous en saurez plus en temps voulu (ne nous hâtons pas). Pour en revenir au blog, la Cave de Borat devrait encore avoir de beaux jours devant elle. Dès la semaine prochaine, une cuvée sera consacrée à la franchise Predator (1987-) à l'occasion de la sortie de The Predator (Shane Black, 2018). Le temps aussi de se frotter une bonne fois pour toutes à la saga Harry Potter (2001-2011) en cours d'année, l'occasion pour votre cher Borat de se faire le marathon de la mort (ce qu'il n'a jamais fait, il faut bien un début à tout). Je reviendrai également sur la carrière de Joe Wright, d'Orgueil et préjugés (2005) aux Heures sombres (2017). J'ai également envie de parler de Joseph Kahn, ce fameux clippeur à l'origine de clips phénoménaux pour Britney Spears ou Eminem, mais également réalisateur des films Torque (2004) et Detention (2012). 

Bodied

En espérant que son dernier film Bodied (2017) débarque une bonne fois pour toutes en France, que ce soit sur Youtube ou ailleurs (vu comme c'est parti il sera déjà en téléchargement avant une quelconque sortie en France). A l'occasion de la sortie d'Alita Battle Angel qui a encore été repoussée (cette fois-ci pour février, avant le troisième report), je reviendrai non pas sur la carrière mémorable (non) de Robert Rodriguez, mais sur Dark Angel (2000-2002), célèbre série créée par James Cameron (producteur et scénariste du film). La rubrique Bis on Thionville a aussi de belles lignes à écrire avec les films Black Dynamite (Scott Sanders, 2009), L'enfer des zombies et L'au delà (Lucio Fulci, 1979-81), Cherry 2000 et Miracle Mile (Steve de Jarnatt, 1987-88) ; L'invasion vient de Mars (Tobe Hooper, 1986), La revanche des mortes vivantes et Le diable rose (Pierre Reinhard, 1987), L'oiseau au plumage de cristal et Les frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1970-75) ; et Hostile (Matthieu Turi, 2017). 

Dark Angel

Enfin voici la liste des films à venir, qui augmentera au fil des mois comme d'habitude. En espérant vous revoir aussi nombreux cette année ! 

  • Better Watch Out de Chris Peckover
  • Justice League de Zack Snyder
  • L'homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam
  • Dogman de Matteo Garrone
  • Le monde est à toi de Romain Gavras
  • Blackkklansman de Spike Lee
  • Upgrade de Leigh Whannell
  • A star is born de Bradley Cooper
  • Jean Christophe et Winnie de Marc Forster
  • The Predator de Shane Black