9mxcipxp

genre: horreur (interdit aux - 12 ans)
Année: 2003
Durée: 1h30

l'histoire: Des recherches pétrolières sont effectuées dans un lac de pêche et de baignade en Louisiane, quand  un requin tueur vient perturber les eaux tranquilles : le requin bouledogue, capable de survivre en eau douce. Malgré le danger, une équipe de recherches pétrolières obtient de franchir la limite autorisée. Sur place, ils découvrent une embarcation dont ils comprendront plus tard qu'il s'agit de truands venus récupérer un butin caché au fond de l'eau. Pris en otages, l'équipe doit alors se protéger de ses agresseurs et du requin assoiffé de sang et de chair humaine.

La critique d'Alice In Oliver:

Evidemment, un tel titre, à savoir Les Dents de la Mort, réalisé par Charles Robert Carner en 2003, a le mérite de provoquer un petit rictus imbécile et renvoie inéluctablement aux Dents de la Mer, donc le must du genre. On y revient encore et toujours.
Pourtant, à la base, Les Dents de la Mort, connu également sous le nom de Red Water, n'a aucune prétention et se destine avant tout à la télévision. Il s'agit donc d'un téléfilm. Hélas, le casting fait déjà grincer des dents.

En effet, ce téléfilm horrifique réunit le has-been Lou Diamond Phillips, Kristy Swanson et Coolio. Un film de requin avec Lou Diamond Phillips et Coolio, avouez que ça ne donne pas spécialement envie... Dommage car le scénario se démarque un peu des productions habituelles.
Attention, SPOILERS ! Des recherches pétrolières sont effectuées dans un lac de pêche et de baignade en Louisiane, quand  un requin tueur vient perturber les eaux tranquilles : le requin bouledogue, capable de survivre en eau douce.

hqdefault

Malgré le danger, une équipe de recherches pétrolières obtient de franchir la limite autorisée. Sur place, ils découvrent une embarcation dont ils comprendront plus tard qu'il s'agit de truands venus récupérer un butin caché au fond de l'eau. 
Pris en otages, l'équipe doit alors se protéger de ses agresseurs et du requin assoiffé de sang et de chair humaine. Contrairement aux productions habituelles, Red Water ne situe pas son action sur une plage ou une station balnéaire.

Cette fois-ci, les hostilités se déroulent aux abords d'un fleuve avec un requin bouledogue, une espèce jugée agressive et qui vit en eau douce. Le scénario de Red Water est donc plausible. C'est aussi ce qui fait l'originalité de ce téléfilm, néanmoins médiocre.
Certes, cette production a le mérite de développer une histoire assez originale, comme je l'ai déjà souligné. Toutefois, le film reprend tout de même les ingrédients d'un genre usé jusqu'à la moëlle. Ce qui constitue une véritable déception tant Red Water se montre incapable de développer son sujet.

Red-Water-2007

Ensuite, on en revient au casting, pour le moins peu convaincant. Si Lou Diamond Phillips est plutôt discret dans le film (en résumé, l'acteur se contente du minimum syndical. Donc, il n'est ni bon ni mauvais), la prestation de Coolio laisse clairement à désirer.
Quant à la pauvre Kristy Swanson, elle ne sert strictement à rien. Enfin, il y a évidemment le requin de service, pas vraiment folichon par ailleurs. Par là, comprenez que les effets spéciaux et numériques ne sont guère convaincants. De ce fait, difficile de se passionner pour Red Water, qui délivre tout de même quelques séquences d'action. Néanmoins, il faut bien le reconnaître: dans l'ensemble, on s'ennuie ferme et ce téléfilm manque de fun. Même pas un nanar, donc un petit navet sans intérêt. Que dire de plus ?